Espagne : « Nous avons récolté très peu d'abricots, mais ils sont exceptionnels »

La saison des abricots en Espagne a permis de confirmer les mauvaises prévisions de production dans l'ensemble. Les intempéries enregistrées en mai dernier ont fait des ravages sur ces arbres fruitiers, décimant la récolte.

« Je pense que nous n'avons même pas réussi à économiser 20 % de la production, mais les quelques abricots que nous avons récoltés ont des qualités organoleptiques exceptionnelles », explique Raúl Sanz, de Finca Señorío de Rioja, dont les fermes de montagne sont adjacentes à la Sierra de Alcarama (Réserve de biosphère de l'UNESCO).

« Nous cultivons principalement trois variétés : Bergarourge, Orange Rubis et Moniquí. Toutes ont été touchées par les gelées printanières. Le froid est arrivé au moment clé de la croissance du fruit, alors qu'il était déjà formé, mais qu'il commençait à pousser. Dans ces cas-là, sauver la récolte est impossible. »

« A 800 mètres d'altitude, la croissance des fruits peut être variable et surprenante ; un vrai mystère », explique Raúl Sanz.

« Dans notre ferme expérimentale, nous réalisons des tests avec la variété d'abricot Ruby YARA. Alors que la récolte habituelle a été désastreuse dans les vallées et les zones de basse altitude, la Ruby YARA a atteint une performance et une qualité exceptionnelles, probablement en raison de son altitude élevée. A plus de 800 mètres au-dessus du niveau de la mer, les courants d'air et les vents qui frappent les arbres fruitiers empêchent la formation permanente de gelées. C'est peut-être une explication plausible pour les résultats optimaux obtenus à cette altitude. »

« Pour nous, les pertes ont été marginales, puisque nous avons diversifié nos cultures. Néanmoins, pour de nombreux producteurs espagnols, de grandes superficies, ce fut un véritable désastre », explique Raúl Sanz, directeur de production des fruits de haute montagne.

« De l'autre côté, la saison des cerises, qui vient de s'achever a été exceptionnelle, avec des calibres uniques allant jusqu'au 35-36. Maintenant, nous attendons avec impatience l'arrivée de la prune Claudia le mois prochain. Bien qu'il s'agisse d'une prune de montagne, son Brix atteint 26 degrés. Cette année, ce qui est assez inhabituel, nous avons été obligés d'éclaircir les pruniers à deux reprises. Leur croissance était incontrôlable. Les volumes semblaient déjà prometteurs il y a quelques semaines lorsque nous avions la perspective d'atteindre 150 000 kilos. Aujourd'hui, nous avons la certitude ce chiffre sera largement dépassé », déclare Raúl.

 

Pour plus d'informations :
Raúl Sanz
Finca Señorío de Rioja
Polígono La Dehesa
Fitero 31593 Navarre, Espagne
Tél. : +34941194269
info@fincasenorioderioja.com
www.fincasenorioderioja.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)