Eren Tarim au sujet de la prochaine saison de figues turques

« Nous avons déjà eu notre lot de problèmes, cette saison sera meilleure »

La saison des figues est sur le point de débuter en Turquie. Il faut espérer que le temps sera un peu meilleur. L'année dernière a été assez instable, même si la saison s'est bien déroulée. Cette saison a suscité de grands espoirs et l'exportateur souhaite renforcer sa position en France et en Allemagne.

Dans quelques jours à peine, les premières figues de Turquie commenceront à être acheminées à travers le globe. Au cours des trois prochains mois, les figues seront au centre de l'attention de l'exportateur Eren Tarim. Coskun Eren, directeur du marketing chez Eren Tarim, espère que la saison sera moins difficile que la précédente : « La saison de figues précédente a été un succès malgré les problèmes de qualité et une météo très imprévisible. L'année dernière, le temps était très instable, nous pouvions avoir une différence de température de 5-7 °C tous les deux ou trois jours et ça a duré presque toute la saison. »

« Ces « vagues » ont fait mûrir les figues rapidement, ce qui a rendu les prix et la qualité instables. Cela dit, nous avons quand même augmenté notre volume d'affaires d'environ 5 %. Normalement, je n'appellerais pas cela un succès, mais compte tenu de la saison que nous avons eue, nous aurions pu constater une perte de 20 %. En fait, j'ai l'impression qu'il y a eu une augmentation globale de 25 %. »

Dans le monde des fruits et légumes, les producteurs ont toujours l'espoir d'une année record après une année décevante. Pour Coskun Eren, ce n'est pas différent : « Nous avons eu notre lot de problèmes. Cette année, la météo va très bien, jusqu'à présent. Bien sûr, nous ne pouvons pas prédire l'avenir, mais pour l'instant, la qualité et le volume de la récolte semblent très bons. C'est beaucoup mieux que l'an dernier », explique Eren. « La saison commencera dans cinq à sept jours, ce qui signifie que les figues de la première récolte seront prêtes à être exportées entre le 13 et le 15 juillet. On s'attend à ce que la saison dure jusqu'à la fin septembre et donc à une période très chargée. »

Pour les figues d'Erens, le marché européen est très important. Mais l'Extrême-Orient suscite également beaucoup d'intérêt. « Nos principaux marchés sont la France et l'Allemagne par camion et l'Extrême-Orient par fret aérien. L'Extrême-Orient aime beaucoup nos figues, mais le fret aérien est une activité délicate à gérer. Peu de gens y arrivent. Nous sommes très forts dans ce domaine, ce qui nous permet d'exporter pratiquement partout dans le monde. Cette année, nous visons à renforcer notre part de marché sur les secteurs que je viens de mentionner, et nous recherchons donc des clients fiables dans ces régions. Compte tenu de notre mode de fonctionnement, chaque pays est un marché potentiel pour nous. Nous exportons actuellement dans 63 pays, et on ne compte pas s'arrêter-là. »

L'objectif d'Eren Tarim est maintenant d'améliorer l'activité étape par étape. Selon Eren, « On a amélioré nos opérations de fret aérien et renforcé la fiabilité et la préservation de la chaîne du froid. À part ça, notre emballage a été modifié pour mieux refléter le précieux produit qu'il contient. Nous avons aussi modifié nos opérations de récolte pour être plus réactifs aux températures durant cette période. » Eren Tarim a aussi renforcé la relation avec les agriculteurs et a entamé le processus d'inspection et d'achat plus tôt que l'an dernier. « Nous sommes donc tout à fait prêts, cette fois. C'est un dicton que j'adore : « Si tu ne peux pas le refaire, c'est que c'était la chance du débutant ». L'important dans ce métier, c'est la continuité, c'est pourquoi nous visons à nous améliorer chaque année. »

A quelques jours du début de la saison de la figue, Eren Tarim semble prêt à affronter tout ce qui se présente. Avec un objectif de 650 tonnes d'exportation totale pour toutes leurs variétés cette année, l'exportateur ne manque certainement pas d'ambition. « Nous exportons toutes les variétés que la Turquie a à offrir. Nous commençons par la récolte précoce de Mersin/Adana, nous continuons avec la variété Aydin juste après et enfin les figues noires de Bursa, nous sommes aussi capables de faire des figues blanches, mais pas autant que les noires », conclut Eren.

Pour plus d'informations :
Coskun Eren
Eren Tarim
Tél. : +90 324 454 454 1487-88
Cell. : +90 533 695 5802
Coskun@erentarim.com
www.erentarim.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)