Le mini chou-fleur arrive sur le marché

Au premier coup d'œil, Rick Harris pensait que le légume avait l'air un peu... bizarre.

« Un de mes amis travaille dans une entreprise de semences et il m'a parlé d'un autre type de choux-fleurs », dit Harris à Mann Packing Co. à Salinas, Ca. « C'était un truc loufoque avec des tiges vertes et une tête blonde. Ce n'était pas un chou-fleur à tige blanche conventionnel. »

Ce que son ami lui montrait, c'était le caulilini, un légume qui fait partie de la famille des légumes brassicacées (qui comprend le chou, le chou-fleur, le brocoli et plus). Pourtant, il n'a pas le goût du chou-fleur. Tout cela suffit à Mann pour se lancer dans la culture de ce légume.

Mann a travaillé avec Aruba Seed Co. sur 12 essais différents de caulilini. « Ce légume vient d'Asie et est essentiellement destiné aux tropiques. Mais nous sommes dans un climat totalement différent et nous avons donc dû déterminer quelles variétés nous allions travailler ici par rapport à ce qui fonctionne en Asie », explique M. Harris.

En fin de compte, la société l'a nommée Trident, comme une île en Asie du Sud-Est afin de donner un clin d'œil aux origines du légume.

Durée de croissance
Le légume est transplanté et commence à vivre en serre pendant 52 jours en hiver et 32-35 jours au printemps et en été. Une fois transplanté, le temps de croissance en hiver prend entre 95 et 120 jours, diminuant graduellement au fur et à mesure que le temps se réchauffe. Au milieu de l'été, il ne lui faut que 65 jours dans le sol.

« Nous avons commencé avec la parcelle de terrain de 0,1 hectares, puis nous avons progressé jusqu'à avoir maintenant 1,6 hectares par semaine », explique M. Harris. Le marché initial était le secteur des services alimentaires, qui permettait aux chefs d'entrer en contact et d'obtenir leur avis à ce sujet. « C'est ce que nous faisons depuis un an et quelques mois et nous lancerons notre produit à la mi-juillet pour les détaillants et les services alimentaires », ajoute-t-il.

Caulilini, comme ses homologues brassicacées, peut être préparé de plusieurs façons différentes - cru ou au barbecue, en passant par le micro-ondes, la vapeur et plus encore. « Au fur et à mesure qu'elle mûrit, la tête est lâche et laisse pénétrer la lumière du soleil filtrée à travers la tête. Ça donne une saveur différente et sucrée », explique M. Harris. « C'est totalement différent du chou-fleur. » 

Récolte et manutention
Les différences résident également dans le processus de récolte. « C'est une récolte d'une ou deux coupes, donc on traverse le champ une ou deux fois. C'est une question de maturité. Nous cherchons les légumes dont la tête s'est élargie et la tige s'est allongée et a pris de la couleur », explique Harris. « La différence entre le chou-fleur et le caulilini est que le caulilini a la même durée de vie et la même structure que le brocoli, mais il ne s'abîme pas pendant la manipulation comme le chou-fleur. »

Pour l'avenir, outre la commercialisation des produits par le biais des réseaux sociaux, l'impulsion sera donnée par l'exposition des détaillants. « Avec la restauration, l'exposition est stabilisée », conclut M. Harris. « Les gens l'ont vu, c'est sur les réseaux sociaux, donc la prochaine étape est un paquet de caulilini au détail. Il y a beaucoup d'intérêt et si nos projections se réalisent comme nous le pensons, nous augmenterons notre superficie. » 

Pour plus d'informations :
Rick Harris
Mann Packing Co.
Tél. : +1 (831) 796-2609
rick.harris@mannpacking.com
https://www.veggiesmadeeasy.com/


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)