Marché européen de la pomme de terre (semaine 28)

Allemagne : « Globalement, la sécheresse commence à faire des dégâts »

Marchés physiques européens 
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Hâtives industrielles : Le marché est alimenté à la fois par des hâtives du bordelais (souvent produites par des belges ; avec e.a. Première et Innovator, avec des rendements et des qualités très variables (du décevant sous 30 t/ha jusqu’à du bon au-dessus de 40 t/ha, avec des PSE limite 360 jusqu’à 400 gr/5 kg)) et des hâtives de Rhénanie et de Flandre occidentale.

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60% 50 mm+, min 340 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe : 18,00 à 20,00 €/q.

Le marché est qualifié de stable, sans offre excessive vu le contexte incertain suite aux prévisions météo sèches à court et moyen terme. La demande est limitée par la prépondérance des contrats. Les rendements observés dépassent le plus souvent 35 t/ha. Les PSE sont le plus souvent élevés (380 à 400 gr/5 kg). Les premières parcelles plantées et arrachées seront plus belles, car les plus tard plantées ont au final reçu moins d’eau ou profité moins de celle-ci… En cas d’irrigation, les rendements avoisinent les 40 t/ha, ce qui montre la précocité de la saison. Et le risque de manque d’ici à 3 semaines, si le temps restait au sec.

Prix en veiling / criée de Roulers (source : REO via PCA) : le 8 juillet : Prix pondéré (rouges et blanches) pour pommes de terre ramassées à la main : 0,27 €/kg hors TVA. Appro : 21 t.

Marché à terme  
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm + :

Le marché à terme a des difficultés à redémarrer au-dessus de 17 €/q pour l’échéance avril 2020. Bien qu’il fasse sec, que les stocks de vieilles soient finis (ou quasi), et que l’on commence à se rendre compte que la récolte des hâtives bordelaises, allemandes et belges ne sera pas record (à cause de la sécheresse, à cause d’arrachages parfois faits « avant potentiel » (à cause de / grâce à  la demande pressante), le fait que les surfaces soient en hausse à travers la zone NEPG (UE-05), que les tubérisations soient souvent élevées et que les capacités d’irrigations ont été quelque peu étendues, tempère les cours. La situation actuelle est volatile, avec un « prix météo » qui pourrait prendre plus d’importance.

Pays-Bas 
Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com

France
Fin de campagne, fin des cotations des vieilles.
Marché de gros / départ grossiste pommes de terre bio :

Allemagne
Les hâtives de Basse Saxe et du Palatinat ont été cotées à 63 €/q pour les chairs tendres / variétés rondes et à 65 €/q pour les chairs fermes / variétés salades.  Les premières rhénanes à peaux faites arrivent cette semaine. En pommes de terre hâtives pour l’industrie (frites), les premières indications de prix tournaient autour de 25 €/q la semaine passée.

Globalement, la sécheresse commence à faire des dégâts (rendements limités, problèmes qualitatifs liés à la chaleur), mais, là où on irrigue, les (perspectives de ) rendements sont / seront  élevés.

La chaleur (40°C dans le Sud-ouest (Bade-Wurtemberg)) et la sécheresse tempèrent non seulement la consommation (cfr message de la semaine passée) mais aussi les rendements et calibres. Il n’y aura pas de rendements records. Dans certains cas, les tubérisations (trop élevées), font en sorte qu’il n’y a pas assez de grosses et/ou qu’il y a des retards de maturité… Les hâtives fritables/chipables partent à vive allure vers les industries de transformation. Dont plus de 10.000 t la semaine passée. Le gros des transactions se fait sur base de contrats de pré-saison.

Grande-Bretagne
Prix moyen producteur (tous marchés confondus) semaine 27 : 30,46 €/q (contre 27,03 €/q en semaine 25 pour des vieilles) pour des « variétés blanches pour la friture ».

Les irrigations sont en route partout ou cela est possible, les matières sèches progressent dans les variétés hâtives fritables et chipables, et les prix baissent de manière spectaculaire. Entre la semaine 26 et la semaine 27, les prix de variétés fritables (Est du pays) comme Daisy ou Amora sont respectivement passés de 50,76 à 35,70 €/q (Daisy) et de 50,76  à  33,46 €/q (Amora). Les prix baissent car l’offre augmente et la demande reste limitée.

Evolution des surfaces de multiplication de plant pour les principales variétés en Belgique
Sources :  SPW / DGARNE ; Vlaamse overheid / Departement Landbouw en Visserij; compilation Fiwap.

Du « top 10 » de 2010, il ne reste que 4 variétés ! Bintje, l’ex première dame devenue 4ième, ,et qui perd 50 % de ses surfaces,  Spunta, l’éternelle 2ième pour l’export passe en 3ème position, Lady Rosetta, la croustille par excellence est passée de la 3ème à la 8ème place et Fontane, en place 9 à l’époque est devenue  « numero uno ».

Fontane, Agria, Spunta, Bintje et Alegria constitue le top 5 du classement 2019, profondément bousculé par rapport à 2018 suite aux fortes variations de surfaces de toutes ses variétés à l’exception d’Agria. Bintje descend de la 1ère à la 4ème place (-184 ha soit - 51 % ). Fontane remplace Bintje au top du classement. Alegria (marché du frais) et Royal (frites) s’échangent les places 5 et 6 suite à la hausse de l’une et à la baisse de l’autre.

Globalement on peut remarquer que peu de variétés connaissent une évolution à 1 seul chiffre que ce soit à la hausse ou à la baisse. Cela s’explique globalement par la faiblesse des surfaces cultivées qui donne des évolutions importantes en pourcentage.

Parmi les plus fortes croissances, on retrouve Agata ( marché du frais ; +1.237 %)  Louisa (une variété chipable issue du programme de création variétal du CRA-W à L’mont, avec une assez bonne résistance mildiou ; + 364 %), VR808 (une autre chipable ; + 80 %). Concernant les baisses : Bintje (- 51 %), Charlotte (- 37 %).

Parmi les (ré)-apparitions de 2019 : Russet Burbank (15 ha).

 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)