« Les bananes deviennent le fruit d'importation le plus populaire à Shanghai »

Les importations de bananes chinoises augmentent suite à l'accord de libre échange international

Le volume de bananes importées en Chine augmente plus rapidement à mesure que les bananes importées deviennent plus populaires auprès des consommateurs chinois. La valeur des bananes importées en Chine en 2018 a atteint les 897 millions USD, soit trois fois la valeur d'importation sur l'année 2012. Le gérant Yu de Wu Long Fruit Co., Ltd de Shanghai a récemment rendu compte de la situation du marché d'importation chinois pour les bananes.

« Le volume de bananes importées dans le port de Shanghai est supérieur à celui de tout autre fruit importé. Le volume total de fruits importés dans le port en 2018 a atteint les 67 700 conteneurs d'expédition. Les bananes ont représenté 46,7 % du volume total, environ 31 000 conteneurs d'expédition d'un poids total de 633 000 tonnes. La valeur des bananes importées à Shanghai en 2018 a atteint 330 millions USD. »

« La plupart des bananes importées via Shanghai provenaient des Philippines et de l’Équateur, et certaines d’entre elles du Costa Rica. Les bananes importées via Shanghai sont principalement vendues dans les provinces côtières du sud-est. Le Cambodge a également obtenu l’année dernière en août, une autorisation d’exportation de bananes en Chine. L'année dernière, en mai, le Longwu Wholesale Market à Shanghai a organisé une cérémonie festive pour célébrer l'arrivée de bananes cambodgiennes sur le marché de Shanghai. »

« L’une des principales zones de production de bananes en Chine est l’île de Hainan. Cette région subit 1 ou 2 typhons chaque année. Certains typhons atteignent les niveaux 12 et 13. Les vents forts et constants des typhons peuvent endommager les plantations de bananes. Les Philippines, l’Équateur et Le Costa Rica ne souffrent pas des typhons. Les commerçants qui importent des bananes de ces régions peuvent donc garantir un approvisionnement du marché qui ne fluctue pas autant que celui de Hainan. Selon son responsable, Yu, « de grands pays exportateurs de bananes, tels que l’Équateur, le Costa Rica et les Philippines, sont capables de refroidir, laver, emballer et expédier rapidement les bananes dans les 10 heures qui suivent leur récolte. Ils sont en mesure de garantir le plus haut niveau de qualité des produits. En outre, les bananes nécessitent une maturation assistée après la récolte. »

« Il existe plusieurs grandes entreprises fruitières en Chine, telles que Dole et Good Farmer, qui possèdent toutes des usines de traitement établies qui utilisent le gaz d'éthylène pour favoriser le processus de maturation. La qualité du produit de ces bananes est égale et très bonne. Cependant, beaucoup plus de bananes sur le marché sont traités avec l'éthéphon. Cette méthode est inférieure au traitement au gaz éthelyne et est réalisée par des revendeurs dans des abris souterrains et non dans des usines de traitement spécialisées. »

Ces abris souterrains étaient auparavant utilisés pour la protection contre les raids aériens ou les catastrophes naturelles. Il y en a peut-être 300 à Shanghai et sont tous utilisés par les marchands de bananes. Shanghai, et même la Chine, exigent la construction à grande échelle d'usines spécialisées pour le traitement à grande échelle des bananes et d'autres fruits afin de garantir la qualité du produit. « En ce qui concerne le goût, l'Équateur, le Costa Rica et les Philippines produisent des bananes Cavendish. Ces bananes sont relativement grandes et la qualité du produit est assez satisfaisante. Pour être honnête, les bananes produites en Chine sont relativement petites et leur saveur est moins bonne. »

Le gestionnaire Yu, spécialisé dans les importations, possède une connaissance approfondie des procédures douanières. « L'Agence générale des douanes chinoises (GACC) a récemment renforcé les exigences en matière d'inspection et de quarantaine applicables à l'importation de fruits. De plus, le gouvernement chinois a signé des accords de libre-échange avec plusieurs gouvernements depuis 2003, notamment avec les pays de l'ANASE, le Chili, le Pérou et la Nouvelle Zélande, l'Australie et le Costa Rica. Les entreprises chinoises peuvent importer des fruits de ces pays sans avoir à payer les droits de douane. Non seulement la taxe est réduite, mais la procédure d'importation est également plus simple et plus rapide. »

« Le GACC et le service chargé de l'inspection et de la quarantaine ont commencé à travailler ensemble. Depuis lors, les deux parties ont déjà signé deux accords visant à simplifier l'importation. Les produits ne sont ouverts qu'une fois au lieu de plusieurs fois ce qui accélère considérablement le processus d'importation. Les importateurs et exportateurs se tournent désormais davantage vers le marché chinois. Le volume de fruits importés en Chine au cours des cinq dernières années est supérieur à celui des cinquante années précédentes. »

Le marché de gros des fruits et légumes importés de Shanghai Longwu coopère avec l'ambassadeur du Costa Rica en poste en Chine. Les deux parties ont prévu des négociations commerciales pour les bananes et les ananas en septembre de cette année.

Pour plus d'informations : 
Yu Zhongyong
Shanghai Longwu Fruit Wholesale Trade Market
Tél. : +86 13601773557 
yuzhongyong55@hotmail.com  
www.lwfruit.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)