Marché européen de la pomme de terre (semaine 29)

Flandre-occidentale : Interdiction d'irrigation dans de nombreuses sous-régions

Marchés physiques européens 
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique :
message des marchés Fiwap / PCA :

Hâtives industrielles : Le marché est toujours alimenté par des hâtives du bordelais (volumes les moins importants), ainsi que des hâtives de Rhénanie et de Flandre occidentale (volumes les plus importants). En Flandre occidentale, il y a une « beregeningsverbod » (interdiction d’irrigation) dans de nombreuses sous-régions, et, là où c’est encore permis, ça irrigue « vollebak » avant une future interdiction que les producteurs craignent. Il y a souvent 15 tonnes de différence entre les irriguées (+/- 20% des surfaces) à 40 – 45 (et plus) t/ha et les non irriguées à 30 – 35 t, voir même pas 30 t/ha. Les poids sous eau sont élevés (380 à 420 gr/5kg), les calibres bons à très bons, sauf en non irrigués où ça ne grossit plus faute d’eau. Les arrachages deviennent problématiques dans les terres plus lourdes…

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60% 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe : entre 20 et 22,00 €/q en fonction de l’acheteur, la qualité et la variété.

Le marché est ferme, avec une offre inférieure à la demande. Et les contrats dominent largement les volumes transformés.                                                                                  ./..

Les usines démarrent les unes après les autres, et devraient quasi toutes tourner après la fête nationale (ou au plus tard après « Libramont »).

Récolte principale : les premiers signes de sénescence apparaissent un peu partout, particulièrement en variétés à faible enracinement, plantées dans des terres légères ou à moins bonnes structures ou faibles taux de matières organiques ou encore ayant eu moins de précipitations… Certaines parcelles d’Innovator ou de Lady Anna sont « sur leur retour » dans le pire des cas. D’autres, avec un bon enracinement, de bonnes structures et de bons taux d’humus peuvent encore tenir plusieurs jours voire semaines sans pluie. Les rendements – indicatifs – tournent autour de 15 t/ha.

Prix en veiling / criée de Roulers (source : REO via PCA) :
Le 15 juillet : Prix pondéré (rouges et blanches) pour pommes de terre ramassées à la main : 0,28 €/kg hors TVA. Appro : 32 t.

Marché à terme  
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm + :

Le marché à terme de ce jour est  à nouveau à la hausse pour les échéances novembre ’19 et avril ’20.

Pays-Bas : dernières cotations bataves pour la saison 2018-2019 en semaine 27.
Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com 

France 
Fin de campagne, fin des cotations des vieilles.
Marché de gros / départ grossiste pommes de terre bios :

Allemagne
Les hâtives de Basse Saxe et du Palatinat ont été cotées à 55 €/q pour les chairs tendres / variétés rondes et à 57 €/q pour les chairs fermes / variétés salades. Les premières rhénanes à peaux faites arrivent cette semaine. En pommes de terre hâtives pour l’industrie (frites), Première entre 22 et 23,00 €/q, et Zorba entre 24 et 25,00 €/q.

En hâtives bio indigènes, c’est surtout le Palatinat qui fournit le reste de la RFA, en attendant que des bios d’autres régions soient prêtes. Dans l’Est et le Nord du pays les arrachages sont rendus très difficiles à cause de la sécheresse. Prix rendu négoce, entre 92 et 97,00 €/q.

De janvier à mai 2019, les consommateurs ont acheté 38 % de pommes de terre bio en plus par rapport à la même période en 2018.

Production et multiplication de plants 2019 :
Le Bundessortenamt (service fédérale des variétés) a fait savoir que les surfaces à l’inscription de plants s’établissaient à 17.714 ha, soit une hausse de 375 ha (+ 2,2%). Tout comme dans les autres pays environnant (la Belgique), les surfaces de multiplication de plants augmentent chaque année. Belana (761 ha), Agria (633 ha) et Zorba (502 ha) sont les 3 principales variétés multipliées. Fontane (410 ha) est en 7ème position et Innovator en 13ème avec 247 ha.

La caractéristique des variétés multipliées en RFA, c’est qu’il n’y a aucune « grande variété » ou variété dominante comme aux Pays-Bas ou en France. Belana, pourtant « Nummer Einz », ne fait que 4,3 % de la surface totale.

Grande-Bretagne
Alors que les arrachages des hâtives progressent, les qualités sont bonnes et les matières sèches / poids sous eau optimales. L’offre augmentant, les prix aux producteurs continuent à baisser. Dans l’Est du pays, 11 % de baisse en Maris Piper (à 34,48 €/q), 13 % en Miranda (à 32,08 €/q) et moins 25 % en Daisy (à 29,61 €/q).


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)