Les prix de la pomme de terre doublent à cause de la pénurie en Europe

Le prix des pommes de terre a atteint un niveau record. La faible production en Europe due au temps sec a fait chuter les chiffres d'exportation dans les principaux pays producteurs (la France, les Pays-Bas et l'Allemagne), tandis que l'Espagne, où la récolte n'a pas été aussi mauvaise, s'est vendue davantage à l'étranger en raison des bons prix payés.

Tout cela a entraîné une baisse de l'offre, ce qui a fait doubler les prix. La hausse a également atteint les rayons des supermarchés.

C'est sans aucun doute les plus gros consommateurs qui sont touchés. C'est le cas de Doruel, dans la province espagnole de Teruel, qui exploite une fabrique de croustilles dans la ville de Villarquemado. « Nous achetons les pommes de terre deux fois plus cher que d'habitude. Elles coûtent actuellement 0,58 euro le kilo, contre 0,30 euro habituellement », explique le directeur général de l'usine, Julián Rubira.

Au moins, la société n’a à faire appel à ces fournisseurs que pendant les mois d’été, car le reste de l’année, elle est autosuffisante avec sa propre récolte. « La qualité de nos pommes de terre est si élevée que nous les récoltons début octobre et pouvons les conserver dans les chambres jusqu'au mois de juin », a déclaré Rubira.

Forte instabilité 
La sécheresse qui a sévi dans une grande partie de l'Europe a entraîné une baisse des rendements d'environ 20 % et une réduction de la qualité des récoltes, faisant monter en flèche le prix des pommes de terre espagnoles. « Il y a un mois et demi, les premières pommes de terre d'Andalousie et de Murcie atteignaient des prix pouvant atteindre 400 euros la tonne, alors que le prix habituel est de 180 ou 200 euros », a déclaré le dirigeant syndical de l'UAGA, Toño Romé.

Les pommes de terre de Castille-León, la région qui produit le plus en Espagne, ont récemment été vendues sur les marchés, ce qui a permis une chute des prix à 300 euros par tonne, comme le souligne Romé.

Il affirme toutefois que le secteur de la pomme de terre a toujours été caractérisé par son instabilité. « Il y a des années, certains lots avaient été vendus à 80 euros la tonne alors que les coûts de production s'élevaient à environ 120 euros ». 

Cette fluctuation des prix est précisément la cause de l'effondrement de la production de tubercules en Espagne. Le pays est en fait devenu un importateur net de pommes de terre lorsque la superficie cultivée est passée de 200 000 hectares à un peu plus de 70 000 hectares.

En conséquence, le prix à l’origine des pommes de terre de demi-saison en Castille-León, La Rioja ou Albacete a dépassé 0,40 euro le kilo, contre 0,16 l’an dernier.

Selon le COAG, le consommateur final a payé un prix moyen de 1 euro par kilo, contre un prix moyen à l'origine de 0,34 euro par kilo.

 

Source : elperiodicodearagon.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)