Jean-Marc Coignat – Cerifrais :

« Nous avons fait le pari de la modernité pour notre station de cerises »

Cette année, Cerifrais a continué sur sa lancée en termes d’innovation. En réponse à une augmentation de volumes de production, à une volonté de gagner en rapidité d’exécution et à une ambition de se développer à l’export, l’entreprise s’est inscrite depuis quelques années dans une dynamique de perfectionnement de son outil de travail :

« Notre station de 2400 m² est exclusivement dédiée au traitement de la cerise. Nous avons beaucoup investi ces dernières années, en commençant avec une petite calibreuse mécanique. Puis il y a trois ans, nous sommes passés à l’électronique avec la première calibreuse électronique Unitec de 2 lignes, entreprise avec laquelle nous avons créé un vrai partenariat, équipée de tri couleur, tri défaut et système hydrocooling, où nos cerises sont refroidies dans une atmosphère de 0.5 degré avant d’être traitées. Nous avons ensuite changé de gabarit en passant avec une 6 lignes et cette année, nous avons rajouté une calibreuse supplémentaire de 4 lignes, qui fait de notre station une installation unique en France. Nous proposons à nos clients tout type de segmentation, allant d’un conditionnement de 250g à 2 kg. C’est incontestablement la performance absolue sur le marché de la cerise pour lequel nous sommes de véritables spécialistes », explique Jean-Marc Coignat, directeur de la société Cerifrais.

Depuis l’année dernière, Cerifrais a commencé à exporter sur Hong-Kong et Singapour : « Nous sommes parfaitement équipés pour faire ce type de travail et explorer de nouveaux horizons ». 

Une région dynamique qui tend à augmenter sa production
Situés sur les coteaux des Monts du Lyonnais, entre 250-700 mètres d’altitude, les vergers des 60 producteurs qui travaillent en étroite collaboration avec Cerifrais font l’objet d’une récolte tardive : « Nous avons commencé la saison le 29 mai et venons de la finir le 2 août. Durant ces deux mois, nous travaillons 7 jours sur 7 et comptons 80 à 90 employés en station ».

« 20 000 arbres ont été plantés cette année sur la région. Quand on sait que dans d’autres territoires, il y a beaucoup d’arrachage, on peut dire que nous sommes situés sur une zone vraiment très dynamique », raconte Jean-Marc.

« Nous avons eu une saison atypique, avec toutes les conditions climatiques possibles »
« Cette année, nous avons eu une saison plutôt atypique, avec toutes les conditions climatiques possibles qu’il peut y avoir sur un produit : le gel, le vent, la pluie, la grêle, deux canicules dont une exceptionnelle au mois de juin, ce qui n’arrive jamais. Cette première canicule a causé quelques désagréments en créant un stress sur le fruit qui a déclenché sa maturité avant qu’il n’atteigne son grossissement optimal. Nous nous sommes donc retrouvés, contrairement à l’année passée, avec une majorité de fruits moyens voir petits en calibre. Mais malgré tout, nous avons fait une saison très correcte et n’avons pas eu de difficulté à écouler notre marchandise », explique Jean-Marc.

Quant à la mouche Suzuki, ne supportant pas les grosses chaleurs, elle n’a pas causé de problème majeur. Bien que le volume fût moindre que l’année passée, à savoir 833 tonnes au lieu de 1000, Jean-Marc se dit satisfait de la qualité que les cerises ont cette année présentée : «  Nous avons eu une qualité gustative extraordinaire en juillet. Un taux de sucre un tantinet moins important sur la période de juin, du fait des facteurs météorologiques ».

« La qualité est notre leitmotiv »
« Je suis intimement convaincu que nos vergers se situent sur le terroir privilégié de la cerise. Ce qui fait que qualitativement, nous avons un produit d’exception et reconnu par nos clients. A côté de cela, nous portons une attention toute particulière à la qualité de nos fruits. Le maître-mot de Cerifrais c’est la qualité, uniquement la qualité. Nous faisons plutôt dans le haut-de-gamme, que nous mettons en valeur avec un packaging luxueux sous la marque Thomas Coignat. Et je pense que les investissements faits sur notre station pour la rendre ultra-moderne à tout point de vue vont dans ce sens. Nous avons entre autre un système de traçabilité excessivement pointu, qui nous permet de remonter des barquettes jusqu’aux parcelles », explique Jean-Marc.

Depuis 3 ans, au sein de l’interprofession Califruit qui regroupe à la fois les producteurs et deux metteurs en marché, la marque commune nommée « Eh Cherry » a été créée, insufflant ainsi une identité forte du terroir : « Nous commercialisons nos cerises dans un packaging commun élaboré en carton, et qui plait beaucoup au consommateur et à nos clients ».

Détenant actuellement le niveau de certification environnementale de niveau 2, Cerifrais continue sa démarche vers l’obtention de l’HVE 3.

Pour plus d’information :
Jean-Marc Coignat
Cerifrais
Les Garelles,
69690 Bessenay, France
Tél. : +33 4 74 72 86 67
contact@cerifrais.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)