Marché européen de la pomme de terre (semaine 36)

France : Les pommes de terre hâtives contractées constituent l'essentiel des volumes travaillés

Marchés physiques européens  
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Marchés fermes, avec une offre limitée par la sécheresse persistante, par les incertitudes quant aux rendements finaux des variétés de conservation, et par les difficultés d’arrachage (certains sols deviennent trop secs). Les usines restent peu acheteuses à côté de leur approvisionnement sous contrat. L’export est actif, vers les pays de l’Est et vers la Pologne en particulier.

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe :

Hâtives industrielles : principalement 10,00 €/q, marché ferme ;
Bintje : 10,00 à 12,00 €/q, marché ferme.  La demande provient essentiellement des éplucheurs.
Fontane et Challenger : non cotées par manque de transactions.



Prix en veiling / criée de Roulers (source : REO via PCA) : le 02 septembre : Prix pondéré (rouges et blanches) pour pdt ramassées à la main : 0,19 €/kg hors TVA. Appro : 21 t.

Marché à terme  
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

France 
Le marché reste calme vers les usines. Les pommes de terre hâtives contractées constituent l'essentiel des volumes travaillés, laissant qu'une place étroite au marché libre. A l'exportation, l'Italie se manifeste pour des demandes ponctuelles et des contacts sont pris avec l'Europe de l'Est. Sur le marché intérieur, la demande est assez active avec le retour de vacances et la rentrée qui s'amorce.

Au champ, les travaux d'arrachage ont bien débuté en Beauce et Champagne, où l'offre en nouvelle récolte se montre plus importante. Ils débutent dans le Nord - Pas-de-Calais. Même si les prévisions situent les rendements finaux dans la moyenne quinquennale, les épisodes de sécheresse qui ont prévalu cet été ne sont pas sans incidence. La question du bénéfice des dernières pluies sur les récoltes reste actuelle. La sénescence sur certaines parcelles semble en avance, et la question de la qualité demeure notamment en zone non irriguée. 

Rendements inférieurs à la moyenne pluriannuelle (source : Chambre d’agriculture du N/P-d-C via VTA) : 20 parcelles de Bintje, Fontane et Challenger (dont 7 irriguées) échantillonnées en semaine 34 montraient un rendement moyen de 37,7 t/ha, contre 40,4 t/ha de moyenne pluriannuelle. La dispersion de rendement est énorme : entre 26 et 66 t/ha).

Pays-Bas 
Les transactions effectives sont restées rares la semaine passée, mais la pression d’offre en hâtives a clairement diminué et les marchés semblent avoir atteint un plancher. La plupart des cotations étaient inchangées.

Rendements meilleurs que l’an dernier aux Pays-Bas (source : VTA et Aviko) : les prélèvements VTA de mi-août montrent une moyenne de 46,9 t/ha (toutes variétés confondues), contre 36,4 t/ha l’an dernier. Cette moyenne est donc 29 % plus élevée qu’en 2018, et 9 % plus élevée que la moyenne des 5 dernières saisons… Les variétés tardives montrent d’énormes différences tant en rendement qu’en vigueur de feuillage. Le réseau d’Aviko communique un rendement moyen de 51 t/ha, très proche de la moyenne pluriannuelle, avec un PSE de 370 g/5 kg et un calibre juste sous les 80 % de 50 mm+. Les Pays-Bas montrent assurément une bien meilleure récolte qu’en Belgique ou que dans le Nord de la France.

Allemagne 
La saison des hâtives est terminée ou quasi. Sur le marché du frais, chair ferme à 25,33 €/q la semaine passée et chair tendre & farineuse à 23,83 €/q. Demande de Pologne, Tchéquie, Roumanie

Sur le marché de la transformation, prix stables avec les hâtives industrie entre 10,00 et 11,00 €/q , Fontane / Challenger entre 11,00 et 11,50 €/q, Zorba  entre 11,25 et 11,75 €/q et Innovator entre 11,75 et 12,25 €/q (fourchette resserrée pour ces 2 dernières).

Pommes de terre bio : le prix des bio est plus élevé que l’an passé. Prix rendu autour de 75,00 €/q. A noter qu’il s’agit d’un prix « toutes variétés » en sachant que les variétés « marché du frais » dominent largement le « panier des variétés ».

Grande-Bretagne
Prix moyen AHDB marchés libres semaine 34 (se terminant le 24/08) : 17,54 €/q (contre 20,00 €/q (toutes variétés tous marchés confondus) en semaine 33.

Demande qualifiée de « limitée » sur tous les marchés, avec une offre suffisante. Malgré une qualité souvent excellente, les prix sont en baisse. Les marchés du détail (grande distribution) ont souffert des hautes températures qui défavorisent la consommation. Par contre, des volumes croissants sont signalés sur les marchés de gros, en lien avec la reprise des écoles. Peu (ou pas) de transactions relayées pour l’industrie, qui se base sur ses contrats et qui paie en libre de l’ordre de 8 à 9,20 €/q en variétés de base. L’épluchage paie de 10,40 à 13,50 €/q.  L’export est aussi moins dynamique (quelques envois vers les Canaries), sans doute suite au démarrage des récoltes locales dans différents pays destinataires (Europe de l’Est).

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)