Yaniv Cohen, Coopérative des producteurs de dattes Hadiklaim

« Notre objectif est d'être la première étape pour les dattes Medjoul »

La saison des dattes Medjoul a commencé il y a deux semaines. « Je suis fier de dire que nous commençons la saison des Medjouls à l'heure prévue avec presque aucun stock restant de la saison dernière », a déclaré Yaniv Cohen de Hadiklaim. « Cela signifie que le marché peut facilement absorber l’augmentation annuelle de cette variété. Il est trop tôt pour parler de la qualité, mais ça semble être une bonne saison avec des tailles raisonnables. Pour la Medjoul, plus la datte est grande, meilleure est la qualité. »

« Nous voudrions être la première étape des dattes Medjoul dans le monde », a déclaré Yaniv Cohen. Il est directeur du marketing pour la coopérative Hadiklaim Date Growers en Israël. « Que vous soyez un grossiste, un acheteur personnel, un sportif, jeune ou vieux - où que vous alliez, nous espérons que vous nous verrez. Bien sûr, nous allons nous concentrer sur la Medjoul car il s'agit de la variété la plus demandée. »

Hadiklaim, cependant, ne commercialise pas seulement des Medjouls. Ils possèdent neuf variétés différentes de dattes. « En fait, nous commençons avec les dattes jaunes Bahri. Ce sont les seules dattes que vous pouvez consommer quand elles sont jaunes. »

Projets d'augmentation de l'offre 
Hadiklaim envisage d'augmenter l'offre de dattes Medjoul de 10 à 15 %. « Espérons que cela représentera environ 15 000 à 16 000 tonnes de Medjouls », a déclaré Cohen. Les producteurs de cette coopérative étendent leurs vergers et leur tonnage chaque année. « Chaque année, de plus en plus de producteurs rejoignent notre coopérative. »

« Ces producteurs sont nos actionnaires. Nous ne sommes que leur soutien marketing. Nous nous occupons de la commercialisation en Israël et dans les 40 autres pays dans lesquels nous exportons. Nous traitons avec les plus grands supermarchés du monde, y compris Tesco, M&S et d’autres, en Amérique. »

« Nous parvenons à vendre de bonnes quantités aux États-Unis », poursuit Yaniv. « Nous sommes principalement positionnés sur la côte est mais nous sommes en pleine expansion. Je pense que la demande en Amérique dépasse de loin ce qu'elle produit. En fait, nous avons reçu plusieurs demandes d’envoi de dattes de Medjoul en Californie. »

« C'est absurde, mais les coûts de transport d'Israël à New York sont moins chers que ceux de la Californie à New York. Nous avons donc un avantage à cet égard. Et un autre avantage c'est que nous vendons des dattes cashers à la communauté juive de New York, en Israël, nous pouvons produire des dattes certifiées casher. »

Différentes variétés
Il existe deux façons de profiter des bienfaits des dattes Medjoul. Il y a deux types de dattes. « La première est sèche, son taux d'humidité est d'environ 25 % », explique-t-il. « Il y a un autre type, celles-ci sont cueillies et emballées individuellement. C'est la même datte, mais c'est ce que nous appelons la Medjoul fraîche ou « Bonbon », elles sont traitées de manière totalement différente. Vous avez aussi deux variétés de Bonbon - Bonbon Blue et BonBon Black. »

« Toutes les Medjouls sont conservées à -18°C, mais vous pouvez conserver des Medjouls standard à la température ambiante pendant trois ou quatre mois sans aucun problème. Vous pouvez aussi les manger à la température ambiante. Les Bonbons, en revanche, peuvent également être consommées congelées. Nous l'appelons la « Glace de la Nature ». Elle a la texture de la glace mais est moins sucrée. Le principal marché pour cette variété se trouve en France. »

La Hayani est une variété de dattes différente qui vient d'Egypte et qui est cultivée dans le nord d'Israël. « Nous faisons cette variété aussi », eplique Yaniv. Les Hayani et Bonbon sont toutes les deux stockées, vendues et consommées congelées. »

Aucun développement majeur
Selon Cohen, il n'y a pas de développement majeur dans les variétés de dattes nouvelles ou différentes. « Nous voyons de nouvelles variétés arriver sur le marché. Je sais qu’une variété appelée Zamli arrive en très petite quantité en provenance d’Afrique du Sud. J'ai d'ailleurs entendu dire qu'elles avaient très bon goût. Et il existe encore une autre variété appelée Anbara, considérée comme la plus grande date du monde. »

Il voit toutefois se développer de nouveaux conditionnements accessibles. Il y a des emballages plus grands, plus petits et différents. « Nous avons développé un emballage appelé « Three dates to Go ». C'est la taille d'une barre de chocolat et nous essayons de la promouvoir. »

A propos de l'éventuelle concurrence entre la Turquie et l'Egypte : « La Turquie ne produit aucune datte. L'Egypte cultive principalement des dattes Hayani mais ils plantent beaucoup d'arbres Medjoul. Nous sommes conscients de ce qui va arriver. Nous le voyons comme un nuage à l'horizon mais nous nous attachons à maintenir notre réputation de fournisseur de dattes de qualité supérieure, incluant un bon traitement après récolte, la traçabilité, la fiabilité et l’emballage ».

« Nous aimerions continuer à être reconnus pour nos dattes de haute qualité. Je pense qu'en nous distinguant sur cet aspect, on arrivera à mieux gérer la concurrence à venir. Nous nous attendons à la concurrence non seulement de l'Égypte mais aussi du Maroc qui est en pleine expansion. « Les dattes sont l'un des investissements nationaux du Maroc. »

Il reste encore beaucoup de place pour la croissance
L'offre mondiale actuelle de dattes Medjoul se situe entre 70 000 et 80 000 tonnes. « Si l'Egypte et le Maroc ajoutaient le double, cela ne serait pas beaucoup si on fait la comparaison avec d'autres produits comme les avocats. Des millions et des millions d'entre eux sont vendus chaque année. »

Mais chaque année, l'offre et la demande mondiales de ces produits augmentent. « Notre objectif est de voir les dattes de Medjoul dans chaque maison. Par exemple, il y a 8 millions de personnes en Israël. Nous estimons que le marché des Medjouls en Israël avoisine les 15 000 tonnes. Un quart de l'offre mondiale de Medjouls est donc vendue à 8-10 millions de personnes. »

Pour conclure, il affirme « Je pense que la consommation mondiale de Medjouls augmentera progressivement. »


Yaniv Cohen, directeur marketing de Hadiklaim

Pour plus d'informations : 
Yaniv Cohen
Hadiklaim
Tél. : +972 (3) 6389555
yaniv@hadiklaim.co.il  
www.Hadiklaim.co.il   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)