Dans la Creuse, les pommes ont elles aussi souffert de la sécheresse

La saison de la cueillette des pommes vient de s’ouvrir et s’étalera sur deux mois. Les mois de septembre et d'octobre sont une période capitale pour les pomiculteurs. Malheureusement, comme de nombreuses cultures, les vergers ont souffert des mauvaises conditions climatiques de cette année.

Hervé Gorse, propriétaire des Vergers du Grand Murat à Bénévent l’Abbaye, explique les difficultés rencontrées : « Cette année on a eu des conditions climatiques plutôt défavorables. On a commencé par avoir du gel. Sur une partie du verger, certaines variétés de pommes sont diminuées. Puis on a eu la canicule au mois de juin et la sécheresse qu'on vit actuellement. Du coup le rendement est diminué. On utilise un système d'irrigation goutte à goutte depuis plus de trois mois, mais ça a un coût supplémentaire. D'habitude, on irrigue pendant les grosses chaleurs du mois de juillet, entre un mois et demi et une cinquantaine de jours. »

Les pommiers ont donc tendance à se « bloquer » : il n'y a plus de photosynthèse et le fruit ne se développe pas. Le seul moyen d’obtenir de bons calibres dans ces conditions est d’éclaircir. C’est à dire qu’il faut enlever des pommes sur les pommiers pour qu'il y ait moins de pommes à nourrir et que le calibre soit plus gros. « Si on avait laissé tous les fruits dessus on aurait eu des petites pommes et ça n'aurait pas été vendable », conclut-il.

 

Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)