Kees Heegsma : « Si vous pouvez obtenir des prix élevés directement du champ, faites des affaires »

« Un marché hollandais des carottes calme après une saison exceptionnelle l'an dernier »

Le marché néerlandais de la carotte est calme pour le moment. « Nous avons de la demande de la part de l'Afrique et de plusieurs de nos autres destinations régulières. En dehors de ça, le marché d'exportation est peu actif », explique Kees Heegsma, qui est basé à Lemmer, aux Pays-Bas.

« Cela fait maintenant six semaines que les pays européens sont pour la plupart autosuffisants. L'Europe de l'Est n'est jamais, ou presque jamais, présente sur le marché. À cette époque de l'année, les produits de grandes cultures vont en Belgique, surtout celles des producteurs zélandais. »

Toutefois, ce négociant de légumes de plein champ ne se plaint pas. « Il arrive aussi qu'après les vacances, il y ait très peu de ventes. Les prix se situent aux alentours de 0,10 € ou 0,11 €. C'est au-dessus de la moyenne pour cette période de l'année. Je ne m'attends pas non plus à une récolte importante cette année. Ni aux Pays-Bas, ni dans les pays voisins. »

« Le temps sec et les infections fongiques, comme le mildiou, ont réduit la récolte. Les souris qui mangent les cultures ont également contribué à cela. J'ai vu de belles récoltes dans le nord de l'Allemagne. Mais en Rhénanie, les agriculteurs ont eu beaucoup plus de problèmes avec les souris et le temps sec. »

« Je ne m'attends pas à ce que cette année soit comme l'année dernière. La récolte 2018 restera dans les mémoires, une année exceptionnelle ! Après une telle année, le nombre d'agriculteurs cherchant leur salut dans ce type de cultures ne fait qu'augmenter. La superficie cultivée en carottes a augmenté, non seulement aux Pays-Bas, mais aussi à l'étranger », poursuit M. Kees.

« Pourtant, nous avons vu le prix des carottes chuter considérablement vers la fin de la saison de stockage de l'an dernier. Lorsque cela se produit, d'autres intervenants se joignent à nous pour combler le vide. Cela prouve, une fois de plus, combien il est difficile de planifier trop longtemps à l'avance dans notre activité », déclare le négociant.

« Les premières carottes d'Europe de l'Est ont été récoltées. Cette situation est due au temps sec. Mais elles se sont vendues à un prix relativement décent. »

Le commerce des carottes biologiques diffère de celui de la saison dernière. « Tout semblait possible l'année dernière. La spéculation était vive, les parcelles étant même vendues à l'hectare. Nous voyons un nombre croissant d'agriculteurs se tourner vers ce type de cultures. Mais, en ce moment, les achats du secteur sont modérés », conclut M. Kees.

Pour plus d'informations :
Heegsma BV
Kees Heegsma
74 Straatweg
8531 PZ Lemmer, NL
Tél. : +31 (0) 514 569 224
Fax : +31 (0) 514 569 397
Cell. : +31 (0) 653 244 828
info@heegsmabv.nl
www.heegsmabv.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)