Marché européen de la pomme de terre (semaine 38)

La sécheresse persistante en France inquiète pour les prochaines semaines

Marchés physiques européens
récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
message des marchés Fiwap / PCA :

Marchés fermes, en raison d’une très faible offre, des conditions difficiles de récolte, et des faibles rendements confirmés en Belgique. Les usines restent globalement peu actives à l’achat à côté de leur approvisionnement sous contrat. L’export présente de réelles opportunités à court et à moyen terme, vers diverses destinations européennes et africaines.

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe :

Hâtives industrielles : principalement 10,00 €/q, derniers volumes ; marché ferme ;

Bintje : 10,00 à 12,50 €/q, marché ferme ;
Fontane et Challenger : 10,00 €/q, marché ferme.

Marché à terme 
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm + :

France
Pour l’industrie, marché stabilisé avec un point bas à 10,00 €/q en variétés de base et 12,00 – 12,50 €/q en Innovator. Les industriels sont couverts par contrat mais certains sont néanmoins acheteurs. L’export est prometteur vers le Sud, l’Est et l’Afrique du Nord, avec des prix départ de l’ordre de 17 à 22 €/q (calibré big-bag, selon variété et lavabilité). Pour le marché intérieur, les variétés à chair tendre sont entre 18 et 25 €/q, et les chairs fermes à 30 – 45 €/q.

Les arrachages sont faits à +/- 25 % (estimation UNPT). Les défanages sont en cours dans les Hauts de France, tandis que la récolte est terminée à 75 % en Beauce / Centre. La sécheresse persistante inquiète pour les prochaines semaines.

Pays-Bas
La fermeté des marchés s’est poursuivie la semaine passée dans le contexte de sécheresse persistante et suite à l’annonce de faibles progressions des rendements en fin de culture. L’offre était néanmoins en hausse avec la mise en route des arrachages. La demande industrielle restait autour de 10,00 €/q en variétés de base (Fontane, Challenger, Bintje), tandis que les éplucheurs donnent quelques euros de plus. Innovator atteint 11,00 - 12,50 €/q, et Agria 15,00 €/q pour l’export vers l’Espagne. L’export absorbe facilement l’offre en hausse vu les demandes de Pologne, Roumanie, Caraïbes, Moyen-Orient et Afrique. Les envois ont lieu sur base de 18,00 – 20,00 €/q calibrés en sacs/big-bags départ.

Allemagne
La saison des hâtives est terminée ou quasi. Baisses sur le marché du frais, chairs fermes à 19,67 €/q la semaine passée et chairs tendres & farineuses à 18,50 €/q. Demande de Pologne et autres pays du Sud-est de l’Europe.

Marché de la transformation, fin des cotations en hâtives industrie.  Fontane / Challenger en hausse à 11,25 - 11,75 €/q, Zorba entre 11,25 et 11,75 €/q et Innovator entre 11,75 et 12,25 €/q.

Pommes de terre bio : récolte en cours, avec des rendements en dessous des espérances et inférieurs aux moyennes pluriannuelles. Après des baisses de prix (bio d’abord cotées à 75 €/q), on signale une lente remontée des cours autour de 65,00 – 67,00 €/q actuellement (paniers de variétés, principalement pour le marché du frais ; contre 58 €/q l’an passé à la mi-septembre).

La demande en juillet était 9 % plus élevée qu’en juillet 2018 (et + 30 % pour la période janvier à juillet 2019 par rapport aux mêmes mois en 2018). Les bio représentent désormais 7,6 % des ventes (contre 5,6 % l’an passé). En conventionnel, les ventes ont baissé de 4 %.

On note également une hausse des surfaces à 9.300 ha (+ 400 ha, principalement due aux variétés industrielles (frites, purée, flocons bio). En 2019, 4 % des surfaces pommes de terre étaient bio.

En Suisse, prix des bio (tout comme en conventionnel d’ailleurs) en hausse par rapport la saison passée. Chairs fermes autour de 85,80 €/q et chairs farineuses autour de 84,00 €/q. En Agria pour l’industrie, prix autour de 67,30 €/q et autour de 69,80 €/q pour Hermès pour chips / croustilles.

Grande-Bretagne 
Prix moyen AHDB marchés libres semaine 36 (se terminant le 07/09) : 17,30 €/q (contre 16,25 €/q (toutes variétés tous marchés confondus) en semaine 35).

Les conditions de récolte restent généralement bonnes dans les principales régions. Peu de pluies annoncées dans les 2 prochaines semaines, les conditions vont donc devenir plus difficiles. Cette « sécheresse » arrange l’Ecosse qui a reçu énormément de pluies ces dernières semaines, avec des arrachages retardés et des dégâts aux cultures en variétés sensibles aux pourritures humides.

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)