Aysel Oguz d'Anadolu Etap à propos du marché turc des pommes :

« La Turquie s'est positionnée comme le concurrent principal des autres pays producteurs de pommes »

Depuis plusieurs années, la Turquie se positionne comme un acteur majeur sur les marchés producteurs de pommes. Aysel Oguz d'Anadolu Etap, producteur et exportateur turc de pommes, de fruits rouges et de fruits à noyau, explique que grâce à l'utilisation de chambres froides, la saison des pommes commence en août et dure jusqu'en juin, permettant ainsi à l'entreprise de produire presque toute l'année ; les volumes augmentant chaque année.

« La quantité de pommes produites par nos arbres augmente à mesure que les arbres mûrissent, de sorte que nos volumes augmentent chaque année. Nous avons actuellement huit exploitations qui couvrent 3 000 hectares de terrain avec 5 000 000 d'arbres et nous prévoyons d'avoir entre 50 000 et 60 000 tonnes de pommes cette année », affirme Aysel.

La saison a commencé il y a deux mois et bien que la Turquie ait eu quelques problèmes de gel dans certaines régions du pays, ayant causé des problèmes mineurs pour certaines variétés, la qualité et la quantité globale de la récolte semble bonne.

En ce qui concerne la demande, Aysel déclare : « Cette année, la demande pour les pommes Gala a augmenté en raison de la mauvaise récolte en Pologne, mais cette dernière n'est généralement pas l'un de nos principaux concurrents car elle cultive des variétés différentes - nos variétés les plus populaires sont la Royal Gala, la Granny Smith et la Red Delicious ; nous produisons également la Golden Delicious, la Braeburn et la Fuji entre autres. »

Bien que la société ait une forte présence sur le marché local, approvisionnant les chaînes de vente au détail locales et les marchés de gros à Istanbul, l'objectif principal est l'emballage de produits pour l'exportation. Les principaux marchés d'exportation de la société sont le Moyen-Orient, l'Inde et l'Asie, ainsi que certaines îles comme Maurice et les Maldives.

Ils ont commencé à exporter vers l'Asie il y a quelques années, et ce marché s'est avéré plutôt fructueux. « Nous réalisons de bons volumes de pommes, de grenades, de poires, et nous avons même réussi à expédier par conteneurs des fruits à noyau comme des prunes, des pêches et des nectarines. Nous produisons également des cerises et des figues noires que nous expédions par avion », explique Aysel.

Anadolu Etap travaille actuellement à élargir son offre de pommes biologiques : « Certaines de nos parcelles avec des variétés conventionnelles sont actuellement en transition vers le bio. D'après notre expérience, la demande en produits biologiques dépend d'acheteurs spécifiques plutôt que de marchés entiers. Nous avons vu, par exemple, que les détaillants sont souvent plus intéressés par les produits biologiques que les grossistes. »

En ce qui concerne l'avenir de l'entreprise et sa position sur le marché de la pomme, Aysel indique « Des pays comme l'Ukraine et l'Azerbaïdjan essaient de se lancer dans cette activité et s'ils continuent d'améliorer leur qualité et leur emballage, ils pourraient être de sérieux concurrents dans plusieurs années. Toutefois, nous avons prouvé notre qualité, notre durabilité et notre engagement envers tous nos clients, ce qui nous assure une demande régulière et une position stable. »

Pour plus d'informations : 
Aysel Oguz
Anadolu Etap
aysel.oguz@anadoluetap.com 
www.anadoluetap.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)