Complejo Agroindustrial Beta

Le premier exportateur péruvien d'asperges ouvre un bureau commercial en Espagne

Lionel Arce, directeur général de Complejo Agroindustrial Beta, la principale entreprise péruvienne d'exportation d'asperges, a indiqué que l'entreprise prévoyait d'ouvrir un bureau commercial à Valence, en Espagne, en partenariat avec la société Hermanos Jimenez, avec laquelle elle travaille depuis plus de 20 ans. « Nous allons commercialiser nos lignes de produits dans le sud de l'Europe, en Italie, en Espagne et en France. Nous avons des partenaires en Italie et en Espagne, mais nous voulons gérer toute la croissance à travers ce bureau. »

Arce a déclaré que la société s'intéressait aux régions de Majes, Tacna et Moquegua, qui sont exemptes de la mouche des fruits, et qu'ils y avaient déjà commencé des essais. « Nous réalisons des tests autour de Majes pour cultiver des cerisiers. Nous travaillons sur les premiers tests depuis un an et demi, mais nous devons aussi envisager un remplacement variétal pour la production d'asperges. »

En ce qui concerne l'internalisation de l'entreprise, Arce déclare à ce propos « Je regarde le Maroc avec beaucoup plus d'attentes car c'est très similaire au Pérou. En automne et au printemps, le pays est d'ailleurs très semblable à la ville d'Ica. Le Mexique a toujours été un site très intéressant ; il a une politique légèrement intérieure, mais il est très complémentaire. »

Parlant de leurs investissements à court terme, il a affirme « Nous avons un nouveau projet de 450 hectares dans une zone près de Nasca, avec la possibilité d'une expansion. Là-bas, nous voulons essentiellement travailler avec les myrtilles mais faisons aussi des essais avec les cerises. Nous allons investir environ 60 000 dollars par hectare ; au total, environ 25 millions de dollars. »

Il a également évoqué les projets de Complejo Agroindustrial Beta pour leur portefeuille. « Nous nous sommes positionnés comme les premiers grands producteurs d'asperges surgelées du pays et nous avons environ 2 600 hectares en production. Cette position sera renforcée avec l'inauguration du troisième tunnel à la base de Jayanca. Ce nouveau tunnel nous permettra d'entrer dans le segment d'autres produits surgelés, comme l'avocat, la canneberge et la mangue ; c'est une ligne que nous pourrons exploiter dans les prochaines années. »

En ce qui concerne la stratégie de l'entreprise en matière de myrtilles et d'avocats, Arce a annoncé : « Nous avons des myrtilles dans le nord, à Jayanca, et dans le sud, à Ica, avec 300 hectares. L'année prochaine, nous devrions exporter le volume de 1 000 hectares. Concernant les avocatiers, nous avons fait un remplacement pour les surfaces d'agrumes sur 100 hectares. De plus, à Olmos, nous avons 550 hectares. Nous ne sommes pas les plus gros exportateurs, mais nous ne sommes pas loin des 800 hectares. »

« En ce qui concerne la crise politique, nous avons besoin que la loi sur la promotion agraire soit promulguée, que c'est quelque chose que le Congrès - qui ne fonctionne pas pour le moment - n'a pas réussi à soumettre à l'exécutif pour promulgation, ce dont nous avons tous besoin dans ce secteur. Nous ne sommes pas en mesure de faire des plans d'investissement pour 2021 si nous n'avons pas de scénario clair », a conclu M. Arce.

 

Source : elcomercio.pe  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)