Une augmentation de 65 % de 2012 à 2016 ; une production presque doublée

Hausse marquée de la superficie consacrée aux myrtilles en Europe

Des recherches ont été menées sur la rentabilité de la culture de la myrtille dans la région belge Flamande, dans un centre d'essai de culture fruitière, connu sous le nom de pcfruit. Cette étude faisait partie d'une thèse menée à l'Université de Louvain. La Boerenbond Farmers Association (Association des agriculteurs du Boerenbond) a examiné le marché (mondial) actuel et les possibilités futures.

Premièrement, la production, la consommation, les exportations et les importations mondiales ont été cartographiées. La figure 1 montre la production mondiale des principaux pays producteurs entre 2005 et 2017. Les États-Unis sont clairement le plus gros acteur. Les Américains ont cependant perdu une partie de leur part de marché ces dernières années.

C'est également le cas dans les plantations du monde entier. L'Asie et l'Amérique centrale ont connu une croissance régulière. Cette croissance fait de 2016 la première année où l'Amérique du Nord pourrait représenter moins de 50 % des nouvelles plantations.

Après les États-Unis, le Canada et le Chili sont les plus grands producteurs de myrtilles. Il y a également une expansion significative de la superficie du fruit en Europe. Entre 2012 et 2016, cette production a augmenté de 65 % et a donc presque doublé.

Augmentation de la consommation
La croissance de la production est liée à une forte augmentation de la consommation. De 2006 à 2010, cette augmentation a été quelque peu limitée, passant de 60 000 tonnes en 2006 à 80 000 tonnes en 2010. Toutefois, depuis la consommation est devenue beaucoup plus élevée. Jusqu'en 2017, elle a presque doublé en Europe.

Cette croissance est d'abord due aux nombreux bienfaits connus et reconnus de la myrtille pour la santé, souvent mis en avant par les médias ces dernières années. En moyenne, les Belges consomment environ 441g de myrtilles par an. Aux États-Unis, cela représente plus de 1 kg par personne. Sur la base de la consommation moyenne, il existe donc toujours une marge de croissance dans la population belge.

Pour faire face à l'augmentation de la consommation de myrtilles, la Belgique - et par extension l'ensemble de l'Europe - dépend des importations. Les chiffres de Fresh4cast, l'entreprise de technologie basée au Royaume-Uni, indiquent que, d'octobre à avril, la plupart des importations sont non européennes. A partir d'avril, le pays importe principalement des fruits rouges européens.

A ce stade, les importations européennes constituent également la principale concurrence des producteurs belges. Les prix des myrtilles sont parfois sous pression. C'est sans doute le cas lorsque les périodes de production du sud et de l'ouest de l'Europe coïncident avec le début de la saison de récolte belge.

Formation des prix
La thèse portait également sur les prix des myrtilles dans les magasins belges. Celles entre avril 2018 et avril 2019 ont été prises en compte. Dans la figure 2, les prix de Delhaize et d'Albert Heijn sont relativement constants. Celles de Colruyt, d'Aldi et du marché hebdomadaire fluctuent davantage sur un an.

pcfruit a enregistré une nouvelle baisse frappante des prix de vente des producteurs flamands, en juillet et en août. Les prix plus élevés de l'automne l'ont compensé. Cette baisse des prix a commencé dès le mois de juin de ces dernières années et est due au chevauchement des périodes de production de l'Europe du Sud et de l'Ouest.

Ces fluctuations de prix ont incité de nombreux producteurs à vendre leurs myrtilles par l'intermédiaire de chaînes courtes. Ils ont également commencé à étendre leurs cultures. Les agriculteurs utilisent différents systèmes de production ainsi que différentes variétés de myrtilles. 

Étalement des cultures
Il n'y a pas que la culture de myrtilles plein sol qui est à la hausse ; de plus en plus de myrtilles sont également cultivées en conteneurs, une culture qui offre non seulement plus de flexibilité mais également la possible d'étendre les cultures.

Elle permet également de cultiver dans n'importe quel type de sol. Après tout, les myrtilles ont besoin de conditions de sol particulières. On ne les trouve pas partout en Flandre. L'inconvénient de la culture en conteneurs est qu'elle est plus intensive que la culture conventionnelle en pleine terre.

La redistribution de la récolte peut se faire à l'aide d'auvents. Selon le résultat désiré - avancer ou retarder la récolte - les plants sont couverts avant ou après leur floraison. En fermant les auvents avant l'ouverture des bourgeons, les températures printanières augmentent ce qui accélère tout le processus, de la floraison à la récolte.

Il est aussi possible de retarder la récolte de deux ou trois semaines en fermant les auvents plus tard. Les fruits sont alors protégés contre les précipitations. Cette option peut se faire sans même compromettre la qualité. Ces méthodes peuvent être utilisées aussi bien pour la culture en pleine terre que pour la culture en conteneur.

La récolte peut être avancée, et même plus, lorsqu'il s'agit de culture en conteneurs. Des serres chauffées ou non chauffées peuvent être utilisées à cette fin. Les producteurs peuvent retarder les cultures de myrtilles en utilisant le refroidissement artificiel. Dans le cas de la culture en conteneur, une croissance à plus forte densité peut également être une possibilité Ce type de croissances peut être fait pour obtenir la production maximale par hectare plus rapidement.

Enfin, les agriculteurs peuvent étaler leurs cultures de myrtilles d'une autre façon et notamment en cultivant des variétés tardives ou précoces. Différentes variétés peuvent créer un étalement de près de deux mois et elles peuvent également être combinées avec les systèmes de production souhaités permettant ainsi d'offrir des myrtilles sur le marché sur une période plus longue. 

Les prochaines années apporteront aux producteurs de myrtilles belges plus de certitudes quant aux opportunités qui s'offriront à eux. 

Source : Boer & Tuinder, 10/10/2019, par Piet Putzeys


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)