Poland-Fruit prévoit d'exporter plus de pommes que la saison précédente

« Nos producteurs ont été moins touchés par les conditions climatiques extrêmes »

Pour la plupart des marchands de pommes polonais, la saison s'annonce très difficile mais pour un exportateur polonais de pommes, la situation est moins grave. Leurs producteurs n'ont pas été autant touchés par les conditions climatiques extrêmes et ils s'attendent à accroître leur part de marché sur leur marché principal, l'Inde.

Bien que la situation de la pomme polonaise ait été difficile pour la plupart d'entre eux, Poland Fruit est encore plein d'optimisme en ce qui concerne sa saison. La récolte est presque terminée et les pommes sont préparées pour le transport sur de longues distances, car leur marché principal se trouve en Inde. « Nos pommes sont déjà placées dans les chambres froides et les procédures de conservation des fruits sont appliquées. L'ensemble du processus de préparation du matériel en vue de sa conservation devrait être terminé en une semaine. Ensuite, les pommes seront prêtes à être expédiées sur de longues distances », explique Pawel Sokolowski, directeur général de Poland-Fruit.

« Notre société a progressé comme prévu ; la première expédition vers l'Inde a été envoyée en septembre et la saison d'exportation devrait commencer à la fin du mois d'octobre. Il pourrait y avoir des problèmes en termes de disponibilité limitée de conteneurs frigorifiques. Cependant, avec notre partenaire logistique de confiance ADECON, nous ne nous attendons pas à être touchés par ce phénomène. »



La récolte totale de pommes en Pologne devrait être inférieure de moitié à celle de l'an dernier. Cependant, pour Poland-Fruit, la situation n'est peut-être pas aussi désastreuse, ils espèrent même exporter plus que la saison précédente : « En général, les volumes à expédier sont attendus un peu plus bas que prévu avant la saison. Ceci est simplement dû à la disponibilité limitée du matériel de première qualité. Le volume total des cultures de pommes cette saison en Pologne n'est estimé qu'à 50 % de la récolte record de l'an dernier. En plus de cela, il y a quelques incohérences avec la qualité comme le roussissement causé par les gelées d'avril. Par conséquent, le fruit doit être trié plus soigneusement pour éliminer toutes les imperfections, ce qui permet de réduire les quantités disponibles pour l'exportation », a déclaré M. Sokolowski. « Heureusement, nos producteurs ont été moins touchés par les anomalies météorologiques, de sorte que nous sommes toujours en mesure d'offrir un produit de qualité supérieure à un prix assez concurrentiel. Nous visons toujours à doubler nos volumes d'exportation par rapport à l'année dernière, mais bien sûr tout dépend de l'approvisionnement final. » 

Pour Poland-Fruit, l'Inde est le principal marché. La situation au Cachemire rend la saison plus compliquée, dit Sokolowski. « La saison en Inde a commencé plus tôt cette année en raison de la situation difficile au Cachemire, une région qui approvisionne l'Inde en pommes domestiques. En raison des tensions politiques et de l'escalade militaire, la région a été coupée du reste de l'Inde. Ce qui exclut donc le commerce entraînant une pénurie de pommes dans l'ensemble du pays. De toute évidence, cela entraîne l'importation de matières étrangères, et c'est exactement ce que nous constatons actuellement. Les pommes françaises et italiennes, qui ont été récoltées plus tôt, bénéficient de cette situation. Nous n'avons eu aucun problème avec notre première expédition en Inde. De plus, nos partenaires en Inde n'ont signalé aucun problème en ce qui concerne l'exportation de fruits en Inde. » 

« L'Inde est notre marché numéro un, car nous le connaissons bien et avons un partenaire de confiance à Sheemit Agro-Fresh. Cependant, nous sommes en contact permanent avec nos partenaires au Nigeria, qui sont prêts à recevoir nos produits à tout moment - à Lagos même, il y a 40 conteneurs de pommes qui sont liquidés chaque semaine », explique Sokolowski. « Le problème est la baisse actuelle de l'offre de pommes polonaises et nos engagements envers nos clients actuels. Le Sénégal et d'autres pays africains sont d'autres marchés prometteurs. Une fois que nous nous serons familiarisés avec nos partenaires africains, nous nous attendons à une augmentation des échanges commerciaux avec cette région du monde. »

L'année dernière a été une récolte exceptionnelle avec des prix bas, mais cette année est très différente. L'augmentation des prix ne peut toutefois pas être attribuée uniquement à la disponibilité moindre des pommes polonaises, étant donné qu'un plus grand nombre de pays a manifesté son intérêt pour les pommes polonaises : « L'augmentation des prix est significative par rapport à la saison dernière, atteignant 40 à 50 % de hausse. Cela s'explique par deux facteurs : un rendement nettement plus faible, une flambée des prix des pommes industrielles  et une demande sans cesse croissante pour les pommes polonaises qui ont su se forger une solide réputation au cours des deux dernières années. Cette saison, nous rencontrons des intérêts de pays comme les États-Unis ou le Chili, ce qui n'était pas le cas auparavant. Cela montre clairement que la pomme polonaise obtient la place qui lui revient sur le marché mondial. Nous ne nous attendons pas à ce que les prix baissent de manière significative, au contraire - nous pourrions même connaître une croissance, car il est clair que la demande dépasse l'offre. » conclut Sokolowski.

Pour plus d'informations :
Pawel Sokolowski
Poland Fruits
Tél. : +48 693 933 325 
pawel.sokolowski@poland-fruit.com 

Sheetal Gupta
Sheemit Agro-Fresh
Tél. : +91 98244 08886
sheemitagro@gmail.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)