Matchidi Toscana, l'une des quatre exploitations de cerisiers du portefeuille ZZ2

Des cerises récoltées tout près de Johannesburg destinées au Royaume-Uni et au Moyen-Orient

Durant le mois d'octobre, soit le mois précédant le début des cerises chiliennes, le producteur sud-africain ZZ2 profite de la situation et expédie les cerises au détail vers le Royaume-Uni en boîtes de 5 kg pour reconditionnement, à Dubaï (qui en reçoit chaque année davantage) ainsi que sur le marché local.

La demande est forte en ce moment pour les fruits qui sont tous transportés par avion. La saison des cerises de ZZ2 commence fin septembre et peut durer jusqu'à la fin du mois de novembre.

En raison du profil des cerises de faible et moyen calibres (elles atteignent un diamètre maximal de 20 à 24 mm alors que l'Europe préfère les 26 mm et plus) ainsi que de l'incidence du fret aérien sur les prix, les fruits ne sont pas expédiés en Europe.

Actuellement, les prix sont élevés et stables. Ils devraient baisser lorsque les cerises du Cap-Occidental rejoindront le marché début novembre, en plus de celles du Chili.

Des cerises (et herbes) aux alentours d'un site du patrimoine mondial de l'Unesco
FreshPlaza a visité l'une de ses quatre cerisaies dans le nord du pays, à Matchidi Toscana, à quelques kilomètres du berceau de l'humanité et de l'aéroport de Lanseria, au nord-ouest de Johannesburg. En raison des restrictions de développement autour de la zone du berceau de l'humanité, site de l'Unesco, il n'est pas rare de voir voltiger des rapaces devant les tours de Sandton et de Johannesburg par une journée claire, en plein centre ville.

Dans les autres fermes, les partenaires de ZZ2, Marco Rugani et sa sœur Lisa Matthews, cultivent encore des artichauts, du chou frisé ainsi que d'autres légumes et herbes rares sur la ferme où ils ont grandi.

Les arroseurs suspendus sont maintenant abaissés à la température diurne de l'hiver
Les plus anciens vergers de cerisiers ont été établis ici en 2015 sur ce qui était autrefois des champs de légumes et d'herbes aromatiques, complétés année après année par d'autres arbres par la suite.

La récolte a commencé très récemment, la taille des arbres a été favorisée par la jeunesse des arbres dont le rendement est encore sous-optimal. Le directeur de production, James Coldrey, est enthousiasmé par les répercussions des nouveaux systèmes de pulvérisation aérienne qui ont permis de favoriser la floraison des fruits cette année et leur nouaison.

Les arroseurs réduisent efficacement la température hivernale diurne.

A droite : Lizzie September, chef d'équipe, pèse les cerises cueillies par Muroyiso Khosa, à l'aide du système intégré de contrôle de la récolte ZZ2 récemment introduit.

La gestion de la température est un facteur cardinal dans les pratiques culturales. L'autre est de façonner de jeunes arbres en forme de fuseau haut, tout en continuant à avoir une bonne portance dans le bas.

Leur manipulation pour favoriser le développement des branches productives jusqu'au niveau des bourgeons individuels d'un arbre, dont une poignée reçoit un traitement hormonal à l'acide gibbérellique pour favoriser une croissance rapide des tiges.


James Coldrey, directeur de la production de cerises, avec François Schwalb de l'équipe de commercialisation des cerises de ZZ2, en train d'observer de jeunes arbres.

Un travail du sol exigeant beaucoup de temps et de main-d'œuvre
La forme naturelle du cerisier ressemble beaucoup à celle des arbres dans les dessins d'enfants, note James, s'étirant vers le haut - tous des élans que la culture commerciale vise à contrecarrer.

Les jeunes branches sont d'abord maintenues horizontalement par un cure-dent enfoncé pour créer un angle droit (un durillon se forme autour de l'insertion en quelques jours), remplacé par une  tige lorsque la branche se renforce. Les branches matures sont maintenues droites sur le côté par une myriade de lignes fixées à une ancre qui s'enfonce de près de 30 cm dans le sol.


Codes de couleurs indiquant les différents cultivars de cerisiers dans le verger de Toscane

Notre équipe est encore petite, de la culture à la cueillette. La récolte des cerises est rendue plus complexe par les effets de lumière et d'ombre sur la perception de la couleur du fruit à l'œil ; les cerises dont la peau et la chair sont bien colorées présentent un avantage économique très important.

En ce moment, cette ferme est en train de réaliser un volume d'exportation d'environ 70 % sur la couleur et la taille.

Le réseau de distribution de tomates permet une large distribution de cerises domestiques
Depuis les vergers, les cerises sont acheminées vers le centre de conditionnement de la même ferme, où les fruits sont refroidis à 4°C et emballés dans une grande variété de formats différents pour ses clients locaux et étrangers, avant d'être expédiés peu après.

Le vaste réseau de tomates de l'entreprise - les camions ZZ2 de Limpopo et de Gauteng partent avec des tomates pour le KwaZulu-Natal et le Cap-Occidental chaque jour (la semaine dernière, 47 camions ont été utilisés pour répondre au volume considérable des tomates produites par Mooketsi) - permet la distribution nationale des plus petites quantités de cerises ce qui rend la tâche plus ardue pour un producteur de fruits dans le Cap-Ouest.

C'est un endroit où l'on travaille dur : le dépôt de tomates ZZFresh est situé à côté de la station de conditionnement de cerises.

Leurs tomates sont une condition sine qua non dans tous les points de vente de produits frais d'Afrique du Sud, du commerce de détail haut de gamme aux ventes de rue ; tout est conditionné ici, ainsi que les pêches et nectarines des fermes Muriti près de Rustenburg, des oignons du Cap occidental et des dates de Namibie.

Au dessus : McWillie Kaunda avec les cartons et les barquettes de 5 kg dans lesquels les cerises sont expédiées au Royaume-Uni

Pour plus d'informations :
Clive Garrett / François Schwalb
ZZ2
Tél. : 015 395 8548
info@zz2.co.za
https://www.zz2.co.za/


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)