Les patates douces kényanes prêtes à entrer sur le marché européen

L'année 2019 a été raisonnablement bonne pour les négociants en patates douces du Kenya. Bien que certaines régions aient dû faire face à la sécheresse, d'autres ont été exposées à des pluies abondantes ; en somme, un défi sur le plan logistique. Mais grâce à leur récente certification Global Gap, un négociant est prêt à se positionner sur le marché européen.

Les patates douces du Kenya sont exportées toute l'année. Avec une croissance de 30 % en 2019 par rapport à l'année dernière, la société commerciale kényane Barrinate Farms est prête à faire son entrée sur le marché européen. « Cette année, nous exportons environ 60 à 80 tonnes de patates douces par mois. Grâce à l'augmentation du nombre d'employés et à l'augmentation de notre production, nous avons été en mesure de croître de 30 % par rapport à 2018 », a déclaré Barbara Magoha, directrice générale de Barrinate Farms. « La saison a été très bonne pour nous, malgré la sécheresse qui sévit dans certaines régions du Kenya. D'autres régions ont connu beaucoup de pluie, ce qui a rendu le transport vers le port beaucoup plus difficile. Comme nous ne pouvons pas prédire le temps qu'il fera, nous sommes à l'affût des pertes potentielles en cas de pluies abondantes. De cette façon, ils ne s'attendent pas à des volumes énormes et nous avons une certaine marge de manœuvre si nous rencontrons des pertes pendant le transport. »

La plupart des patates douces de Barrinate Farms se retrouvent sur le marché du Moyen-Orient. « Récemment, nous avons obtenu notre certification Global Gap. C'était un obstacle pour l'envoi de nos patates douces sur les marchés européens, mais nous avons peut-être une bonne chance maintenant d'élargir notre clientèle là-bas. Nous visons également à obtenir nos certifications biologiques l'an prochain. Non seulement nous serons en mesure d'obtenir un rendement plus élevé, mais le rendement lui-même apportera plus de valeur. Cela nous permettra d'embaucher plus de femmes, ce qui renforcera notre influence sociale et économique sur le pays d'une manière positive. Nous sommes aussi particulièrement intéressés par les Pays-Bas, l'Espagne et le Royaume-Uni », explique Barbara Magoha.

Le fait que les patates douces soient cultivées toute l'année donne à la société un avantage significatif sur ses concurrents d'après Magoha. « Nous devons concurrencer principalement l'Égypte et l'Ouganda. Concernant les patates douces égyptiennes, il s'agit d'un produit saisonnier, donc en toute logique nous devrions toujours être prêts à combler les lacunes. Quant à l'Ouganda, nous sommes voisins. La meilleure façon de les devancer est de s'assurer que nos prix sont inférieurs aux leurs. Nous devrons essayer de réduire les pertes subies pendant le transport et le meilleur moyen d'y parvenir serait de commencer à utiliser le fret aérien. Ça nous éviterait d'avoir à transporter nos produits au port et à les exporter depuis Nairobi, ce qui serait beaucoup plus facile à faire. Actuellement, nos envois par fret aérien ne représentent que 20 %. S'implanter sur le marché européen pourrait nous permettre d'augmenter ce nombre, ce qui résoudrait beaucoup de problèmes logistiques. »

Pour plus d'informations : 
Dr. Barbara Magoha
Barrinate Farms
Tél. : +254 733 726 183
barrinatefarms@gmail.com  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)