Marché européen de la pomme de terre (semaine 46)

France : l’export montre un regain d’intérêt et des volumes stables

Marchés physiques européens
Récapitulatif des cours (source : NEPG) :

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA : 
Marchés globalement inchangés et cours statiques, avec offre et demande modérées et équilibrées. L’industrie prend facilement les lots proposés. L’offre comprend les derniers lots sortie champ ainsi que des stockages précaires et des lots dont la conservation n’est pas idéale. L’export reste calme mais présent vers l’Europe du Sud et de l’Est.

Prix pour le tout venant, 35 mm+, min 60 % 50 mm+, min 360 g/5kg de PSE, vrac, fritable, départ, hors TVA, livraison directe :
Bintje : autour de 12,50 €/q, selon calibre et destination ; marché stable ;

Fontane : autour de 12,50 €/q, marché stable ;

Challenger : autour de 12,50 €/q, marché stable.

Innovator : entre 13,00 et 14,00 €/q, marché ferme.
Plant de Bintje : Très peu de commerce, peu de demande. Prix indicatifs. Plant hollandais, classe A, rendu mars 2020, par 5 tonnes, en sacs hTVA :
Calibre 28 - 35 mm : 60,00 - 62,00 €/q
Calibre 35 – 45 mm : 40,00 - 42,00 €/q

Marché à terme :
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

Pays-Bas
Peu de choses ont pu se faire la semaine passée au champ à cause des pluies régulières. Il resterait de l’ordre de 10 % à récolter. L’ouest du pays a encore été fortement arrosé ces 48 dernières heures, avec 35 à 65 mm (notamment sur le Noord-Oost Polder) de sorte que les arracheuses ne sortiront pas beaucoup dans les prochains jours. L’inquiétude grandit donc… Suite aux difficultés de récolte, on voit des tas de pommes de terre au bord du champ, et des stockages temporaires qui devront être aiguillés assez vite vers les usines. Malgré tous ces problèmes, les prix pour l’industrie n’ont pas beaucoup bougé mais ils restent en légère hausse dans une ambiance ferme. Pour l’export, l’intérêt grandit à nouveau, et on peut exporter vers toutes les destinations lointaines classiques. Les pays d'Europe de l’Est sont également demandeurs (Pologne, Roumanie, Tchéquie…) sur base de 14 à 16 € au producteur.

Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com 


France
Les arrachages ne sont toujours pas complétés (95 – 97 %), les conditions restent très compliquées sur la bande côtière Calais – Dunkerque ainsi qu’en Normandie. Peu d’achats libres pour l’industrie, sur base de prix fermes. L’export montre un regain d’intérêt et des volumes stables, avec la présence de l’Espagne, de l’Italie, du Portugal et des pays de l’Est. Marché ferme, cours en légère hausse, particulièrement pour les variétés « frais export », avec des prix producteurs entre 25 et 31 €/q.

Pomme de terre industrielle non lavée, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Statistiques françaises d’export (sources : Douanes via CNIPT) : la France a exporté plus de 95.000 tonnes de pommes de terre en septembre dernier, soit 5 % de plus que l’an passé. Les principales hausses de commerce proviennent du Sud et de l’Est de l’Europe. Par contre, la Belgique et le Royaume-Uni ont introduit moins de pommes de terre françaises.

Allemagne
Arrachages quasi finis. Marché du frais, à nouveau plus ferme en chairs fermes à 22,17 €/q (contre 21,17 €/q) la semaine passée et chairs tendres & farineuses en hausse à 20,42 €/q (contre 19,42 €/q). Qualités bonnes mais souvent pas assez de calibres dans les non irriguées, et trop de grosses dans les irriguées ! Forte hausse en Rhénanie pour les variétés de consommation (+ 5 €/q) sortie hangars pour les 3 catégories (tendres, fermes et farineuses).

Marché de la transformation : cotations inchangées en Fontane / Challenger à 12,50 – 13,00 €/q ; idem en Innovator entre 14,00 et 14,50 €/q. Arrachages quasi finis.

Pommes de terre bio : cours des bio rendus autour de 65,00 – 67,00 €/q reconduits.

Grande-Bretagne
Prix moyen AHDB marchés libres semaine 45 (se terminant le 09/11) : 15,68 €/q (contre 14,33 €/q (toutes variétés tous marchés confondus) en semaine 44).

Les pluies semblent ne pas vouloir cesser sur l’Angleterre où la semaine dernière a encore été très arrosée. Les prévisions météo à court terme prévoient du froid et de la pluie, avec un risque élevé de neige et de gel sur le centre et le nord du pays. Il est maintenant très probable qu’une part significative des surfaces restantes ne sera pas récoltée avant Nouvel An. Selon les comtés, les proportions encore à arracher varient entre 5 et 35 %.

La qualité des lots arrachés ces dernières semaines est décevante, surtout pour le marché du frais, avec de l’ordre de 20 % de tare, et des refus pour cause de coups bleus. L’export vers les Canaries est dynamique, et la Pologne reste aussi acheteuse (surcalibres de plants). Les prix pour la qualité fritable sont en hausse avec Maris Piper et Sagitta à partir de 15,20 €/q, Markies et Agria à partir de 16,20 €, voire 17,20 €/q.

Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)