La situation à la frontière espagnole semble se débloquer

Après plus de 48 heures de blocage, le trafic à la frontière espagnole semble de nouveau se fluidifier. « Pour l’instant les camions ont l’air de circuler, mais nous n’avons pas eu plus de nouvelles que cela pour le moment », rapporte Alexandre Boterdael de l’entreprise Frutas Ponche France. L’action qui a été lancée au lendemain des élections législatives en Espagne par des indépendantistes catalans, provoquant ainsi d’énormes embouteillages, n’a pas été sans conséquence pour les acteurs de la filière fruits et légumes.  

« Les indépendantistes on bloqué la frontière avec des pneus, du bois et tout ce qui leur est tombé sous la main. Il n’a pas été facile pour la Guardia civil de disperser tout le monde, car ils sont quand même venus relativement nombreux, empêchant notamment les poids lourds de traverser la frontière. Mardi, nous avons été bloqués toute la journée. Les camions qui devaient arriver le matin très tôt sont arrivés hier matin aux alentours de 3-4h du matin avec plus de 24h de retard », raconte Alexandre.

« Depuis lundi, nous avons été confrontés à des retards d’arrivages et donc des annulations de ventes pour les grandes surfaces. Alors forcément nous avons été embêtés. Mais la situation semble se débloquer aujourd’hui, donc je pense que demain tout rentrera dans l’ordre », a rapporté hier un salarié de la société Sofruce Saint Charles.

Bien que ces premières informations soient plutôt positives, jusqu’à hier après-midi les professionnels du secteur étaient en attente de savoir s’ils recevraient ou non leurs marchandises aujourd’hui.


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)