Rotterdam choisit le train pour le transport de fruits et légumes

Le port de Rotterdam a lancé la première ligne de train frigorifique à travers l’Europe. Trois fois par semaine, des trains effectuent l’aller-retour entre l’Espagne et les Pays-Bas, chargés de fruits et légumes. Un projet ayant demandé sept années de développement. 

Cette initiative a pour objectif de réduire l’empreinte carbone tout en continuant le flot d’exportation du port. Un train remplace en effet 42 camions. De plus, le port a souvent été pointé du doigt pour ses émissions de gaz à effet de serre. Chaque année, 450 millions de tonnes de marchandises y transitent, dont 12,5 % de marchandises alimentaires. Rotterdam totalise à elle seule 15 à 20 % des émissions de CO2 des Pays-Bas.

« Nous ne pouvons pas diminuer la quantité de produits exportés, il faut donc réagir du côté du transport », explique Fred Lessing, responsable des expéditions chez Cool Rail, une société du groupe néerlandais de conteneurs Euro Pool. Sur une année, trois trains par semaine représentent 13 000 camions, 22 millions de kilomètres et 15 000 tonnes d’émissions de CO2 en moins. « En fonction des aliments transportés, on parle de 70 à 90 % de réductions d’émissions. » Les trains circulent toujours à plein et limitent les arrêts. 

Par la suite, l’objectif est d’étendre les liaisons ferroviaires à l’Allemagne, la Scandinavie et au Royaume-Uni.

 


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)