Le virus du fruit rugueux brun de la tomate détecté en Espagne

L'Espagne est le dernier pays où le virus de la tomate (ToBRFV) a été détecté. Rafael Sánchez Trujillo, chef du service phytosanitaire du gouvernement d'Andalousie, s'est exprimé lors du congrès Semilla Innova à Almería sur la découverte du virus dans une serre d'Almería, comme l'évoque le média local joseantonioarcos.es. Le gouvernement andalou ne peut pas encore confirmer la détection, car il attend la réponse de Bruxelles après avoir fourni un rapport sur l'évolution du virus à la Commission européenne. Étant donné que ce virus a le statut de quarantaine, il est obligatoire de le signaler à l'UE.

Pour le moment, la serre d'Almeria est isolée et toutes les plantations contaminées ont été traitées conformément aux protocoles établis pour ce genre de situations. « Tous les risques ont été minimisés pour assurer la protection des exploitations voisines », a expliqué Rafael, en comparant ce traitement à celui de l'épidémie de Xylella fastidiosa éradiquée il y a quelques années.

Inoffensif pour l'homme et les animaux
Le virus est inoffensif pour l'homme et les animaux, mais peut causer de graves dommages aux cultures. Il est par ailleurs très contagieux et peut se transmettre très facilement. Depuis qu'il a été identifié pour la première fois, le virus a été détecté en Allemagne, en Californie, au Mexique, en Italie, en Grèce, en Chine, en Israël, en Jordanie et au Royaume-Uni.

Il se répand également aux Pays-Bas. Au total, il a été détecté dans 10 serres : 6 dans la région du Westland et 4 à l'extérieur. On soupçonne également très sérieusement la présence de ce virus dans 7 autres serres.

Bien qu'il n'y ait pas de confirmation officielle des instances gouvernementales, il y aurait des serres contaminées aux États-Unis et au Canada, bien que des mesures d'hygiène strictes aient aidé les producteurs à éradiquer le virus.

Hygiène
En l'absence de vaccin ou de variétés résistantes pour lutter contre le ToBRFV, celui-ci doit être éradiqué par un nettoyage en profondeur des serres. « La biosécurité est notre principale défense et la prévention est la clé. » C'est la pensée générale et la raison pour laquelle de nombreuses serres sont actuellement fermées aux visiteurs.

Étant donné que de nombreux producteurs espagnols cultivent dans le sol, le virus devrait être très dangereux pour le pays. Une situation similaire s'est produite en Italie, où l'on dit que le virus ne cessera jamais de se propager.

Le ToBRFV appartient au groupe des tobamovirus, formé d'environ 30 virus différents. Les cultures les plus touchées par le ToBRFV sont les tomates et les poivrons. Chez la tomate, il provoque une chlorose, une mosaïque et des taches avec un rétrécissement des feuilles. Parfois, des taches nécrotiques apparaissent sur les tiges, les calices et les feuilles. Des taches jaunes ou brunes peuvent aussi apparaître sur les fruits, ainsi qu'une rugosité rendant leur commercialisation impossible. Les fruits peuvent également souffrir de malformations et d'irrégularités dans la maturation.


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)