Marché mondial : la patate douce

Depuis peu, la popularité de la patate douce auprès des consommateurs ne cesse de croître. Les principaux producteurs de patates douces sur les marchés européen et nord-américain sont les États-Unis, l'Espagne et l'Égypte. L'offre est importante cette saison, en particulier pour l'Espagne, qui disposera d'une production importante en décembre. Les conditions climatiques ont eu un impact sur le rendement dans un certain nombre de régions. La récolte italienne a été divisée par deux alors qu'aux Etats-Unis, elle a commencé plus tard que d'habitude.

Pays-Bas : d'importants volumes en provenance des États-Unis ainsi que des approvisionnements en provenance d'Espagne et d'Égypte sont encore disponibles
La récolte des patates douces aux États-Unis est beaucoup plus importante que celle de l'an dernier, en résulte un début de saison un peu plus difficile, car l'offre en provenance d'Égypte et d'Espagne est encore abondante. Lors de la campagne précédente, il était assez difficile de trouver des patates douces à un prix compétitif, on observe actuellement une certaine surproduction. Néanmoins, les Néerlandais s'attendent à ce que les conditions du marché s'améliorent ce mois-ci, avec Noël qui approche et le basculement des clients d'Egypte et d'Espagne vers la patate douce des Etats-Unis pour les achats. Par ailleurs, la saison des fraises ayant commencé en Égypte il y a moins de conteneurs disponibles pour expédier les patates douces, ce qui est souvent le signe indiquant que l'Égypte va cesser les exportations de patates douces. La popularité des patates douces a énormément augmenté aux Pays-Bas en quelques années seulement et le pays effectue de plus en plus de tests portant sur cette culture.

Belgique : les prix sont de nouveau à la hausse
Avant les mois d'hiver, les patates douces en provenance des Etats-Unis et du Honduras étaient vendues à des prix élevés sur le marché belge. Toutefois, avec les importations en provenance d'Espagne et d'Égypte, l'offre a augmenté et les prix ont chuté rapidement. En ce moment, les prix augmentent à nouveau avant Noël en raison d'une réduction de l'offre. La qualité des patates douces en provenance des États-Unis est supérieure à celle de l'Égypte et de l'Espagne.

Allemagne : l'approvisionnement d'hiver se compose principalement de produits étrangers
Après un bon début de saison dans les zones de culture européennes en août, le marché est resté dynamique jusqu'au mois de novembre. Le début de la campagne égyptienne a également été relativement fructueux, bien que des excédents d'offre et des prix très bas aient été enregistrés depuis octobre. L'offre en provenance d'Amérique latine - en particulier du Guatemala - est actuellement en hausse. De bonnes opportunités sont à noter pour les variétés tropicales (en particulier pour les Covington, Beauregard et Evangeline). « Entre décembre et février, nous comptons sur de bonnes ventes et des prix stables », a déclaré un importateur.

En termes de volume commercial, l'Allemagne accuse un certain retard par rapport à la Grande-Bretagne et à l'Europe du Sud, bien que la consommation y augmente également rapidement. De plus en plus de producteurs tentent de produire les patates sur le sol allemand. Ces patates douces régionales se vendent très bien dans le commerce de détail local. En Suisse, un processus de professionnalisation est en cours. Sous le nom de Batati, les producteurs suisses ont réussi à créer une coopérative de commercialisation centrale et à approvisionner directement les détaillants locaux. Ils essaient maintenant aussi de manipuler le produit de classe II, qui répond aux exigences des détaillants, avec leur propre marque.

France : préférence pour les patates douces espagnoles
Le marché français de la patate douce est actuellement dominé par les Etats-Unis, l'Egypte et l'Espagne. Le marché français privilégie le produit espagnol, car il est beaucoup moins cher que celui des États-Unis. Les patates douces espagnoles sont également plus fraîches. Elles sont récoltées quotidiennement et exportées immédiatement. Aux États-Unis, elles sont récoltées et conservées dans des entrepôts.

Actuellement, les prix sur le marché français se situent entre 0,90 et 1,00 € / kg pour le produit espagnol et entre 1,15 et 1,20 € / kg pour le produit américain. A long terme, la demande devrait continuer à croître, si bien que de plus en plus de producteurs français manifestent leur intérêt à cultiver eux-mêmes des patates douces.

Espagne : des stocks importants pour le marché européen en pleine croissance
Actuellement, la plupart des patates douces espagnoles sont disponibles. La récolte a commencé en juillet et les entrepôts sont remplis de patates douces destinées à la vente sur le marché européen. Bien qu'il y ait beaucoup de concurrence sur le marché, avec une augmentation de la production locale, la consommation continue d'augmenter. En raison de la demande croissante, les prix restent stables pendant la majeure partie de la saison.

Cette saison, le volume est supérieur à celui de l'an dernier, lorsque la récolte avait été réduite en raison de précipitations excessives dans les principales régions productrices. La qualité est bonne cette année et la demande est généralement élevée vers Noël. Après les fêtes de Noël, on s'attend à ce que la demande baisse brièvement, puis augmente de nouveau, car les patates douces sont idéales dans le cadre d'un régime minceur. En outre, il y a une bonne demande de la part de l'industrie de transformation pour cette culture. Au début de la saison, la demande était élevée alors qu'il n'y avait pas beaucoup de production sur le marché, bien que le marché intérieur soit encore petit, surtout si on le compare au pays voisin, le Portugal où la consommation est cinq fois supérieure à la moyenne. La région de production la plus importante est Cadix, même si de plus en plus de patates douces sont plantées à Grenade, Séville, Valence et Alicante.

Italie : le rendement de cette année a diminué de moitié en raison des conditions météorologiques printanières
Les patates douces sont encore relativement peu connues sur le marché italien, mais cela commence à changer. Dans la région de Venise, la production a connu une forte baisse (environ 50 %). La cause principale est la pluviométrie excessive enregistrée au printemps lors de la greffe du légume-racine. Le prix des patates douces compense quelque peu la baisse de rendement. Le prix sur le marché italien se situe actuellement entre 1,20 et 1,50 €/kg. La vente de patates douces sur le marché vénitien touchera à sa fin dans le courant de la semaine.

« Cette année, notre rendement a été divisé par deux par rapport aux années précédentes », a déclaré un producteur des Pouilles. « Nous avons commencé notre récolte à la mi-août et plusieurs négociants ont manifesté de l'intérêt. Cependant, les prix offerts sont tombés en deçà de nos attentes. La récolte s'est terminée en octobre ». A Caraglio, dans le Piémont, la récolte de la « Batata Buona », un créneau de niche, a pris fin le 6 novembre. Il y a actuellement environ 9 producteurs qui se consacrent à la culture de cette variété spéciale et les perspectives du marché sont positives. Les producteurs sont basés à Caraglio et à Bernezzo.

Égypte : les plus hauts prix jamais enregistrés en début de saison
Au début de la saison des patates douces égyptiennes, le prix était incroyablement élevé, encore plus élevé qu'il ne l'avait jamais été. Cela s'explique par les pénuries aux États-Unis et en Europe. Le prix était supérieur à quatre fois le prix normal et couvrait les coûts de production plus de 14 fois. Après un mois ou deux, le prix a commencé à chuter fortement suite au début de la saison dans d'autres pays.

Chine : l'augmentation du volume influence les prix sur le marché
En Chine, les premières zones de production, situées dans le sud, commencent à récolter leurs patates douces en juillet. Par la suite, la campagne se déplace graduellement vers les régions du Nord. La récolte de la variété tardive débute en octobre. La saison a commencé un peu plus tard que l'an dernier en raison des pluies abondantes enregistrées pendant la période de récolte. La pluie a eu un impact particulièrement important dans le Guangxi. Le volume y a chuté de 20 % cette année.

Actuellement, il y a beaucoup de produits disponibles sur le marché, car les différentes zones de production ont toutes augmenté leurs superficies. Cela pousse les prix à la baisse ; en fait, ils sont maintenant plus bas qu'au début de la saison. En outre, les coûts de production des patates douces ont augmenté cette année, ce qui a encore réduit les bénéfices des producteurs. Depuis que la culture de la patate douce s'est beaucoup développée, de plus en plus d'entreprises se lancent dans l'exportation. Ces dernières vont déjà vers l'Europe et le Canada, où le produit est bien reçu et la demande est forte. Sur le marché intérieur chinois, les patates douces sont particulièrement populaires, notamment dans le nord, tandis que dans le sud, les consommateurs doivent encore s'habituer au produit. De gros investissements sont également réalisés dans de nouvelles variétés, vendues à des prix meilleurs et plus stables.

États-Unis : différents rapports sur la situation du marché
Normalement, la récolte de patates douces aux États-Unis commence vers la fin du mois de juillet, mais cette année, elle a débuté fin août / début septembre. En raison des précipitations et du temps sec, la récolte obtenue est tombée légèrement en dessous de la moyenne dans la plupart des régions. Dans certains États, comme la Louisiane et la Californie, les stocks ne sont pas très importants. La Californie fait état d'une baisse de 15 à 20 % de l'offre par rapport à l'année dernière. En Caroline du Nord, malgré le temps sec, les rendements semblent légèrement meilleurs que l'an dernier.

La demande a répondu aux attentes des commerçants, surtout pour la période de Thanksgiving. À l'approche de Noël, la demande ne devrait pas diminuer. « Ce n'est qu'en janvier que la demande ralentit quelque peu. Les prix cette saison sont plus élevés et plus stables que les années précédentes, principalement parce que les stocks de l'an dernier sont épuisés et que la récolte se situe dans la moyenne. En Caroline du Nord et en Californie, les prix sont supérieurs à la moyenne, mais les producteurs doivent aussi assumer des coûts plus élevés que d'habitude. »

Les rapports diffèrent cependant d'une région à l'autre. En Californie, les pluies ont fait chuter la production et causé des problèmes de qualité. Le prix a augmenté, mais les coûts sont également plus élevés. En Louisiane, les prix sont de nouveau à un niveau correct, car les stocks sont épuisés depuis l'année dernière. En Caroline du Nord, il est question de prix supérieurs à la moyenne, mais avec une demande modérée autour de Thanksgiving.

Australie : la haute saison est imminente
Le printemps et l'été sont les périodes fastes pour les patates douces australiennes. La plupart des États commencent à produire fin décembre/début janvier. Ce n'est que dans le Queensland, qui représente 78 % de la production australienne, que la culture est cultivée toute l'année. L'an dernier, 97 222 tonnes ont été cultivées (+11 %), avec une baisse de 16 % en valeur. La plus grande partie est destinée au marché intérieur et seuls de petits volumes sont exportés, mais ces chiffres sont en hausse. Les marchés les plus importants sont les Emirats Arabes Unis (57 %), Hong Kong (16 %) et Singapour (15 %). La variété la plus importante est la patate douce Gold (90 % de la production totale).

 

La semaine prochaine : Marché mondial de l'ail


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)