Nicolas Magueur, Serres Magueur :

« Nous avons construit une nouvelle serre de 16000 m2 »

Depuis mi-novembre, une nouvelle serre de 16000 m² est opérationnelle dans l’entreprise Serres Magueur. « Cette toute dernière installation correspond au renouvellement de notre première serre, datant de 1990. Nous l’avons construite en suivant deux critères d’optimisation principaux que sont l’énergie et la productivité. Elle est ainsi plus économique énergétiquement parlant, plus lumineuse, présente des rangées de même longueur et plus haute permettant ainsi d’accueillir un volume d’air plus important, favorisant ainsi un meilleur climat et des meilleures conditions de travail », explique Nicolas.



La technologie au service de la productivité et de l’énergie
Pour ce faire, certaines technologies ont été mises en place : « L’outil serre en lui-même est plus étanche car les joints composant la structure sont plus isolants, ce qui empêche la déperdition de chaleur par la toiture. La serre est composée d’écrans thermiques que nous avons positionnés sur la toiture et les parois. Nous avons également mis en place un système de ventilation avec des gaines en partie basse dans la serre, permettant un meilleur brassage de l’air, activant ainsi la plante tout en limitant l’ouverture des carreaux. Donc si nous ouvrons moins, nous perdons aussi moins de chaleur, ce qui nous fait économiser de l’énergie », explique Nicolas.

En termes de gestion de l’eau, la famille a équipé cette nouvelle serre d’un système permettant le recyclage de l’eau d’arrosage avec une machine à UV provenant de chez Priva. « Ce système permet un bon niveau de désinfection aussi bien sur les virus et les bactéries que sur les champignons, grâce à une lampe à UV. Le tout est contrôlé par ordinateur. La modernité du système réside dans le fait que le système est vraiment connecté et piloté directement avec logiciel Priva ».

Pour l’installation de la nouvelle serre, Nicolas et Thierry ont également fait appel aux fournisseurs Squiban, La Coria, Podeur et Horconex, le constructeur de serres.

L’entreprise a par ailleurs un projet de panneaux solaires en autoconsommation pour la production électrique en 2020, « Nous allons équiper une toiture en panneaux solaires d’un peu plus de 3000 m² pour compenser une partie de notre consommation d’électricité annuelle ».

Les principales préoccupations de la serriculture pour les années à venir
Selon Nicolas, l’énergie et la main d’œuvre seront les plus gros défis de la culture sous serre de demain : « Nous utilisons actuellement un système de cogénération pour le chauffage des serres, soumis à des contrats de 12 ans qui se terminent prochainement. A l’heure actuelle, il n’y a pas de nouveau contrat intéressant. Les cogénérations vont donc devoir s’arrêter s’il n’y a pas de solution d’ici là. Ce qui est dommage car c’est un système vraiment intéressant. Le gaz est apporté via un réseau de tuyaux, contrairement au bois dont l’acheminement s’effectue par camions. Il y a très peu de rejets de combustion dans l’atmosphère et les fumées sont traitées. Quant au CO2 contenu dans les fumées, il est réinjecté dans les serres pour ensuite être consommé par les plantes. Abandonner la cogénération voudrait dire revenir aux chaudières à gaz, ce qui n’est pas viable économiquement parlant. La grande question est donc de savoir comment allons-nous chauffer les serres une fois que les contrats de cogénération seront terminés ». La cogénération est également une source de production d’électricité non négligeable dans la région sachant que chaque hiver, la Bretagne souffre d’un manque d’approvisionnement en électricité.

« La deuxième préoccupation principale du secteur est la main d’œuvre. Il est de plus en plus compliqué de recruter pour travailler dans les serres. Cela est en partie dû au fait pour le secteur d'être très peu connu et mal évalué. Les jeunes issus des écoles d’agriculture ne se dirigent pas vers la serriculture, bien que ce soit un métier très intéressant et très polyvalent. »

A propos de Serres Magueur
L’entreprise familiale a été créée en 1990, par les parents de Nicolas Magueur. Si la société représentait à l’époque 7500 m² de serre, elle s’étend aujourd’hui sur 90 000 m² de surface. Le site est composé d’un parc de 4 serres relativement récent, respectivement construites en 1996, 2010, 2014 et enfin 2019. Produisant des variétés anciennes de tomates pour la coopérative Savéol, telle que la Marquise Noire, l’entreprise est certifiée HVE de niveau 3, et produit également des tomates labellisées Cultivées Sans Pesticides1.

La famille Magueur est actuellement à la recherche d’un chef de culture. 

Pour plus d’informations :
Nicolas Magueur
Serres Magueur
Tél. : +33 2 98 84 39 38
Cell. : +33 6 86 46 95 98
nicolasmagueur@orange.fr  
Facebook : https://www.facebook.com/serresmagueur29/ 
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/nicolas-magueur-506286121/ 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)