Macfrut 2020 : Asie Centrale et Afrique protagonistes

Avec le mois de décembre s’achève la première série de tours internationaux dédiés à la promotion de Macfrut : le salon a été le protagoniste de rencontres, présentations officielles et foires principalement en Asie Centrale et en Afrique. Tout cela pour promouvoir la prochaine édition du salon international de la filière des fruits et légumes, organisé par Cesena Fiera à Rimini (Italie) du 5 au 7 mai 2020. Cette année Macfrut va accueillir aussi le premier salon en Europe consacré au monde des épices et des plantes officinales : Spices & Herbs Global Expo.

Sous le feu des projecteurs de la 37ème édition de Macfrut, le road show a commencé en Asie Centrale entre la fin septembre et le début d’octobre. Organisé en collaboration avec USAID (Agence américaine pour le développement international), dans cette région le tour est arrivé au Kazakhstan, au Tadjikistan et en Ouzbékistan, avec des présentations officielles en présence des institutions et des parties prenantes du secteur des fruits et légumes et avec des visites aux entreprises locales. L’Ouzbékistan, déjà présent lors de la dernière édition, dans cette région est le principal producteur de légumes – notamment de tomates – et de fruits, en particulier de raisins de table, pommes et cerises, dont il est le quatrième producteur au monde. Le Tadjikistan aussi représente une réalité importante, surtout pour la production de coton. Toutefois, l’excessive demande en eau impose une reconversion vers d’autres productions de fruits et légumes : melons, pastèques, oignons, tomates, raisins de table, abricots, pêches et nectarines.


La mission en Azerbaïdjan.

Au mois de novembre le tour a rejoint la région du Caucase, avec des présentations et des visites en Arménie, Géorgie et Azerbaïdjan. Renzo Piraccini, Président de Macfrut, décrit ainsi la mission dans ces pays : « Le Caucase et l’Asie centrale seront le focus international de Macfrut 2020, la Route de Marco Polo. J’ai vu un grand intérêt lors des présentations et des rencontres, et à la prochaine édition du salon nous auront un bon nombre d’entreprises exposantes provenant de ces pays. La région du Caucase est à la recherche d’acheteurs pour vendre ses produits et elle montre un grand intérêt vis-à-vis des technologies et du packaging pour améliorer la qualité : étant un salon dédié à toute la filière, Macfrut répond parfaitement à ces exigences. »

Le continent africain joue un rôle fondamental pour Macfrut, car c’est une région qui nécessite et entend développer le secteur des fruits et légumes ; d’où le grand intérêt pour les technologies et le packaging européens. La mission africaine a débuté en octobre au Mali, un pays principalement désertique mais qui présente aussi des terres fertiles et cultivées. Le produit principal est la mangue avec une production de 750.000 tonnes et un export de 25.000 tonnes, principalement concentré dans les pays limitrophes et en Europe (Allemagne, France, Angleterre et Hollande). C’est un pays qui a besoin d’infrastructures aussi bien pour la phase pré-récolte (irrigation et technologies pour les champs) que pour celle post-récolte (il n’y a pas de chaîne du froid, ni d’industries de transformation, donc plus de la moitié des produits n’arrive pas au marché et se perd). Au mois de novembre le tour est arrivé au Maroc, avec des rencontres et des visites près d’Agadir, avant de rejoindre l’Ethiopie et l’Angola. L’initiative dans ces deux pays a été organisée par l’association AEFI en collaboration avec l’agence ICE dans le cadre d’un projet focalisé sur le continent africain, dont le but est de promouvoir la diffusion des technologies italiennes pour soutenir le développement du secteur agricole de ces deux pays. La mission organisée en décembre en Somalie dans le cadre du Business Forum Italie-Somalie a été promue par l’Onudi, l’organisation des Nations Unies pour le développement industriel dans les pays en voie de développement, et par l’AICS (Agence Italienne pour la Coopération et le Développement). Plus de 150 entreprises ont participé à l’initiative de deux jours à Mogadiscio à la recherche de technologies, nouveaux marchés et cours de formation sur les techniques agricoles.


La mission au Maroc. 

Les résultats de cette première série de tours promotionnels ont été absolument satisfaisants. On a reçu pour la première fois l’adhésion d’un groupe d’exposants de l’Asie Centrale, avec des entreprises provenant de l’Ouzbékistan, du Kazakhstan, Tadjikistan, Turkménistan et Kirghizistan, coordonnées par DAI-USAID dans le cadre de l’initiative « A taste of Central Asia ». Pour le Caucase il y aura des stands collectifs de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan, alors que dans le Pavillon Africain – qui sera présent pour la deuxième année consécutive – il y aura le Mali et le Cameroun, au-delà des quatorze pays de la dernière édition.

Les chiffres de Macfrut
L’édition 2019 de Macfrut a vu plus de 1.000 exposants, dont 20 % étaient étrangers. On a compté 43.500 visiteurs, dont 25 % étrangers provenant de 90 pays.

Pour plus d’informations :
Elena Vincenzi/Stefania Duminuco
Bureau de Presse international Macfrut c/o fruitecom 
Tél. +39-059-7863894


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)