Michal Gulczysnki sur l'année de la carotte en Pologne

« Je pense que les frontières entre la culture biologique et conventionnelle s'estomperont »

Le temps chaud et sec a fait de 2019 une année difficile pour les carottes polonaises. La croissance a été lente et la qualité n'a pas atteint le niveau des saisons précédentes. Un producteur de légumes polonais affirme que ces conditions stressantes en sont la cause.

GPOiW Polfarm est un commerçant de légumes polonais qui s'occupe principalement des carottes. Selon le directeur des exportations Michal Gulczynski, l'année n'a pas été en mesure d'atteindre son plein potentiel. « Cette année a été très difficile en raison des conditions climatiques extrêmes. Pendant la période de croissance des carottes, nous avons connu un temps très sec et très chaud, ce qui signifie que les carottes ont mis plus de temps à arriver à maturité. En même temps, les champs ont dû être arrosés plus souvent, ce qui a augmenté le coût de la culture. Nous avons également constaté que la récolte était faite assez tôt, ce qui signifie que les carottes qui sont vendues actuellement ont été stockées dans des chambres froides plus longtemps que d'habitude. Je suppose que la durée et les conditions de stockage ont été stressantes pour les carottes et ont contribué à une certaine perte de qualité ».

Les problèmes de qualité inquiètent les négociants en carottes polonais car la saison est encore longue. « S'il y a des problèmes de qualité en décembre, à quoi ressemblera mars ou avril ? La situation n'est pas terrible, mais nous devons garder les yeux ouverts et anticiper les problèmes de qualité », explique M. Gulczynski. « Et il y a un peu d'espoir, car la période de récolte en novembre et décembre s'est accompagnée de très bonnes conditions météorologiques. Cela signifie que les carottes pourraient se rétablir au cours des dernières semaines. La capacité de récolte par hectare a également dépassé les attentes que nous avions fixées au cours des mois précédents ».

Un autre défi majeur en 2019 est lié aux exigences des supermarchés. Bien que les carottes cultivées par GPOiW Polfarm soient en conventionnel, les supermarchés exigent des producteurs qu'ils livrent des carottes sans résidus. Les supermarchés appellent cette campagne « Zéro résidu sur la production conventionnelle » et c'est un véritable défi, car 90 % de nos produits sont envoyés directement aux détaillants. D'après moi, ce sera la nouvelle tendance et la frontière entre la production biologique et conventionnelle s'estompera avec le temps ».

À l'approche de 2020, M. Gulczynski admet qu'il veut augmenter sa superficie de culture biologique l'an prochain. « Nous avons déjà commencé la production biologique cette année et nous aimerions l'étendre l'année prochaine. Comme pour la demande de zéro résidu, la demande générale de produits biologiques est également en croissance. Nous voulons aussi mettre l'accent sur la sécurité alimentaire et sur le respect de la règle du zéro résidu pour tous nos légumes. Quant aux nouveaux marchés, nous sommes situés dans le nord de la Pologne. Cela signifie que la Scandinavie serait un marché très intéressant pour nous, même si c'est un marché très exigeant. Nous avons toutes les certifications dont nous avons besoin et nous chercherons à entrer sur ce marché en 2020 ».

Pour plus d'informations : 
Michal Gulczysnki
GPOiW Polfarm
Tél. : +48 604 444 503
m.gulczynski@polfarm.com  
www.polfarm.eu  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)