Vincent Guérin, ANPP :

« Le bilan de la campagne de poires s’annonce positif »

« Il y a de la place pour la poire française en France », avait annoncé Vincent Guérin, responsable des affaires économiques de l’ANPP, dans l’article paru en 2019 concordant à la fin de la récolte. Et c’est ce que confirme la campagne de commercialisation des poires. « Nous avons eu une récolte qui ne s’est pas forcément avérée très importante en volume, mais de belle qualité et avec un taux de sucre intéressant malgré des calibres un peu plus petits que d’habitude », explique Vincent.
 
Dans une situation où la production de poires françaises ne suffit pas à alimenter le marché français, la commercialisation s’est bien déroulée : « Nous avons eu tout au long de la campagne un marché serein avec des prix corrects et aucune difficulté dans les ventes. Certains producteurs ont déjà terminé la commercialisation de leurs poires, et pour eux, le bilan est positif ».


 
« Le consommateur français souhaite privilégier les poires françaises »
La faible récolte d’Abates en Italie a également joué un rôle dans le succès de la campagne : « Il y a eu moins d’importations d’Abates en France et celles effectuées se sont faites à des prix élevés. Ce qui a joué dans la hausse des prix des poires françaises. Je dirais donc qu’il n’y a pas eu beaucoup d’aspérités durant cette campagne de poires. Ce qui confirme toute l’analyse structurelle faite au mois d’octobre, à savoir que le consommateur français souhaite privilégier les poires françaises et que nous n’en avons pas assez pour le satisfaire. Donc il y a de la place pour développer le secteur de la poire en France et replanter des vergers de poiriers, ce qui se passe actuellement à petite échelle ».
 
Bien que Vincent ait entendu parler de programme de replantation de poiriers cette année, il est encore trop tôt pour définir quel sera le nombre d’hectares plantés.
 
« Depuis quelques jours, le marché est entré dans une phase de réapprovisionnement de la distribution »
En fin d’année, les pommes et les poires se sont vues, comme à l’accoutumée, reléguées au second plan : « Les GMS pendant la période des fêtes mettent davantage en rayon des produits exotiques, à l’image un peu plus luxueuse. Il y a donc toujours une baisse de consommation de la pomme et de la poire pendant cette période, sauf encore une fois pour les pommes et poires haut de gamme. Le produit plus commun est donc sorti du rayon durant les fêtes », explique Vincent.
 
Mais depuis quelques jours, le marché est entré dans une phase de réapprovisionnement de la distribution : « Nous assistons à une reprise du marché intéressé, avec la remise en rayon des poires dans la grande distribution mais aussi dans les autres réseaux comme les collectivités. Ce qui permet aux prix d’être toujours fermes voir à la hausse et avec un bon équilibre. La qualité est toujours satisfaisante, le taux de sucre élevé, la conservation bonne, donc nous n’avons pas d’inquiétude à court terme ».

Le consommateur aurait encore deux mois pour profiter de la poire française car d’après Vincent, la saison risque de durer un peu moins longtemps que celle de l’année passée.

Pour plus d’informations : 
Vincent Guérin
Association Nationale Pommes Poires
7 rue Biscornet - 75012 PARIS
Tél. : +33 (0) 1 53 10 27 80
Fax : +33 (0)1 53 10 27 88
v.guerin@pommespoires.fr    
www.lapomme.org     

 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)