La récolte d'oranges Navel Lane Late diminue de 25 à 30 %.

« Nous espérons que les marchés pourront payer les prix élevés des mandarines »

La première partie de la campagne de mandarines et de clémentines a pratiquement pris fin dans la Communauté de Valence, avec une diminution de la production de 35 à 55 % par rapport à l'année dernière, selon la zone de production. La deuxième partie commence maintenant à des prix assez élevés. Le marché paiera-t-il ?

« Nous avons fini avec la Clemenvilla et nous commençons à vendre les premières Nadorcott, Tango et Hernandina, ayant donné de meilleurs volumes par rapport aux variétés de la première partie de la campagne », a déclaré Carlos Sancho, l'administrateur de la société valencienne Madremia. « Les prix ont été élevés jusqu'à présent en raison de la pénurie de fruits dans les champs et de la forte demande. Les semaines précédant Noël ont été vraiment folles ! Nous avons dû expliquer très soigneusement la situation à nos clients pour qu'ils comprennent. Les campagnes sont toujours compliquées quand il y a trop ou trop peu d'offre ».

Selon Carlos Sancho, la semaine qui a suivi le 6 janvier a été une semaine tranquille en ce qui concerne les ventes ; « c'était presque comme s'il y avait une sorte de gueule de bois post-vacances. Cependant, on s'attend à ce que la demande augmente encore cette semaine. Les producteurs ne savent toujours pas comment le marché se comportera, compte tenu des prix élevés des variétés tardives, dont la plupart sont des variétés protégées. »

« Ces variétés sont déjà plus chères que les variétés de la première saison parce qu'il y a des redevances. Toutefois, en raison de la grande pénurie de clémentines précoces, il y a eu beaucoup de spéculation et des prix vraiment élevés dans les champs pour les variétés tardives. Nous espérons que les marchés réagiront bien et qu'ils pourront payer ces prix, car il n'a pas été facile pour le secteur de nous approvisionner afin que nous ne laissions pas tomber nos clients ».

Madremia produit et commercialise principalement des agrumes et des kakis. L'Allemagne, la France et l'Italie sont ses marchés européens les plus importants, bien que l'entreprise se développe de plus en plus sur les marchés d'outre-mer.

25 à 30 % de Navel Lane Late en moins 
La récolte précoce d'oranges Naveline a donné plus ou moins la quantité habituelle, bien qu'elle ait été plus longue que l'année dernière. Selon Carlos Sancho, les Navels Lane Late seront bientôt commercialisées et leur production a diminué de 25 à 30 %.

« Nous avons eu un marché stable avec la Navelina mais le prix des Navels est déjà trois fois plus élevé que l'année dernière en raison de la baisse des volumes. Nous devrons expliquer à nos clients pourquoi les prix sont si élevés », a-t-il déclaré.


Pour plus d'informations : 
Carlos Sancho
Madremia
Camí les Moles S/N
46650, Canals, Valencia. España
Tél. : +34 96 224 11 76
Cell. : +34 687891249
madremia@madremia.es 
www.madremia.es 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)