Le groupe Boyer présente un bilan annuel sans surprise

Les craintes se sont révélées fondées : la saison fruitière en Tarn-et-Garonne ne s’inscrira pas en haut du palmarès des bilans économiques pour les producteurs de prunes.

Prunes, raisins, melons, pommes, de nombreux aléas ont frappé la production y compris les difficultés rencontrées pour recruter la main-d’œuvre pour le ramassage.

Alors que le volume récolté de prunes en 2019 par Boyer entre dans les années record de production avec plus de 8 000 tonnes soit près du tiers de la production du département, Joël Boyer, président de l’AOP Nationale Prune, a lancé un signal d’alerte : « Nous avons de belles cartes à jouer dans les Américanos Japonaises avec de nouvelles variétés, y compris sur les tardives. Nous ne pouvons pas imposer de la prune précoce et peu sucrée en nous alignant en frontal contre l’Espagne déjà en pleine saison. »

Du côté des melons, la production tient le cap avec plus de 16 000 tonnes  commercialisées. Cependant, la production se télescope avec celle du Sud-Est.

C’est du côté des raisins que les résultats ont été particulièrement décevants. Le « sans pépins » gagne de plus en plus de parts de marché. Malgré des prix supérieurs, ils ont rencontré plus de succès que les 16 000 tonnes de raisins Chasselas.

La campagne 2019 marquera une année de prise de conscience des filières fruits, et, en particulier, celle de la prune. « À notre soirée bilan, j’ai pu paraître directif face aux exigences des consommateurs. Confrontés aux nouvelles contraintes environnementales, retroussons-nous les manches : la haute valeur environnementale sera exigée par le grand commerce », conclu Joël Boyer.

 


Source : ladepeche.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)