Augmentation de la taille moyenne des exploitations agricoles ; Israël presque autosuffisant en produits agricoles frais

Le nombre d'exploitations israéliennes a diminué de 61 % en quatre décennies

Israël fournit toujours la plupart de ses propres produits frais, viande, poulet et lait, mais le nombre d'exploitations dans le pays a chuté de 61 % entre 1981 et 2017, selon le premier recensement de l'industrie effectué par le Bureau central des statistiques.

Toutefois, la baisse du nombre d'exploitations ne signifie pas une réduction de la superficie. Au contraire, la taille moyenne des exploitations a augmenté au cours de la période.

Le recensement a été entrepris pour obtenir une image complète de la situation agricole en Israël, car avec la demande de logements certains craignaient que le secteur agricole soit en danger.

Environ 10 117 hectares de terres agricoles ne sont plus utilisés pour l'agriculture depuis que Moshe Kahlon est devenu ministre des Finances en 2015. Il a pris des mesures pour augmenter le parc de logements en Israël afin d'endiguer la flambée des prix grâce à un programme de planification et de construction accéléré.

Le bureau des statistiques comptait 17 388 fermes à travers Israël, dont 62 % situées dans les moshavim, 26 % dans les communautés arabes (y compris les villages druzes sur les hauteurs du Golan), 2 % dans les kibboutzim et les moshavim collectifs et 10 % appartenant à des juifs israéliens.

Ils ont tous déclaré que ces chiffres montraient une baisse par rapport aux 44 400 exploitations agricoles recensées en 1981 et 25 400 recensées dans une enquête moins complète en 1995.

L’Association des agriculteurs d’Israël a attribué la diminution du nombre d’exploitations agricoles au manque de rentabilité. « Le gouvernement doit préparer un programme national complet afin de résoudre le problème de l'agriculture. Ce programme doit comprendre des possibilités pour préserver les communautés rurales en développant le tourisme en utilisant les terres et les bâtiments d'une nouvelle manière », a déclaré un membre de l'association.

Shai Hagigi, président du Centre des conseils régionaux, a averti que l'âge moyen des agriculteurs en Israël était passé à 60 ans. « Le gouvernement doit reconnaître que l'agriculture est un atout stratégique et il doit entreprendre des politiques afin de rendre le secteur attractif pour les jeunes », a-t-il déclaré.

La surface totale utilisée par les exploitations agricoles, y compris les zones qui ne sont actuellement pas exploitées et celles utilisées pour les opérations agricoles, a légèrement augmenté depuis 1995, passant de 361 000 à 379 000 hectares.

Selon le Bureau des statistiques, près des deux tiers des terres agricoles sont utilisés pour la culture de fruits et légumes. 19 % pour le bétail et 17 % pour des usages mixtes.

Pendant ce temps, l'emploi agricole a diminué. L'emploi total dans l'agriculture, la gestion forestière et la pêche était d'environ 40 000 au cours des trois premiers trimestres de l'année dernière. Cela représentait un peu moins de 1 % des 4 millions de travailleurs israéliens.

Le Bureau du contrôleur de l’État a récemment critiqué le Bureau des statistiques pour ne pas avoir respecté les dispositions de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture qui recommande de mener une étude approfondie par décennie.

Cependant, le Bureau a déclaré qu’il avait passé trois années à demander un certain montant pour couvrir le coût de l'enquête et que la moitié seulement du montant nécessaire avait été approuvée. Le reste a, selon le Bureau, été prélevé sur d'autres postes budgétaires.



Source : Haaretz

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)