Salvador Ribes Ibáñez, de Betrex :

Tempête Gloria : « Certains disent qu'environ 80 % des agrumes de Valence ont été perdus »

La route AP-7 entre les villes catalanes de Figueras et de La Jonquera, dans la province de Gérone, a été rouverte après avoir été coupée pendant 12 heures. C'est également le cas de la A-23 entre Teruel et Saragosse.

Selon le Servei Català de Trànsit (SCT) et Abertis, « la circulation a été rétablie et est revenue à la normale », également sur un tronçon de la route nationale N-II dans la province de Gérone où de nombreux embouteillages ont été signalés mardi en raison de la neige et de la pluie.

De nombreuses inondations ont été signalées dans l'Alt Empordà et la région a subi des coupures de courant.


Camion piégé par les eaux à Vilamalla, dans la province de Gérone

« Il est conseillé de faire preuve de prudence et d'éviter de conduire sans avoir préalablement vérifié l'état actuel des routes, ainsi que les prévisions météorologiques. En outre, l'utilisation de chaînes à neige est recommandée ou obligatoire dans certaines zones », a déclaré le service d'aide aux citoyens.

Mercredi, la ville de Gérone est restée en alerte en raison de la menace de débordement de la rivière Onyar.


La rivière Onyar dans la ville de Gérone.

Salvador Ribes Ibáñez, directeur du service de transport commercial Betrex, a parlé des pluies extrêmes ayant frappé la région de Valence. « Dans notre cas, nous avons dû faire face à des retards, et le nombre d'envois a été réduit. Moins de camions sont partis ».

« Nous disposons de deux couloirs pour acheminer les marchandises espagnoles vers l'Europe : celui de la Méditerranée, qui a souffert de rétentions dues à la neige à La Jonquera, et celui reliant Valence à Irún, où de nombreux camions ont été retenus à Calamocha. Nous sommes en mesure de suivre en temps réel l'état de chaque camion, bien que cela ne soit presque jamais nécessaire, sauf en cas de conditions extraordinaires, comme celle que nous connaissons actuellement », explique M. Salvador.

En parlant de pertes, la société Betrex, basée à Valence, suit l'actualité locale. « À Valence, nous entendons les producteurs dire que jusqu'à 80 % de la production d'agrumes pourrait être perdue. Nous ne parlons pas seulement de l'apparence des fruits qui sont touchés, car dans de nombreux cas, les oranges ont fini par tomber par terre », explique le chef de l'entreprise.

« Ce sont des cas de force majeure et nos clients sont compréhensifs. Un camion peut être bloqué pendant 24 heures, mais le client sait que nous sommes impuissants à changer la réalité et l'accepte », déclare Salvador Ribes.

« Il est vrai que la logistique quotidienne peut être compliquée et que vous pourriez être appelé à 16 heures pour charger 6 palettes en quelques heures. Les envois en groupe sont parmi les plus difficiles, car ils nécessitent une coordination et une organisation impeccables et élaborées. C'est la tendance actuelle du transport agroalimentaire. »

« Betrex travaille avec un portefeuille de clients stable permettant ainsi de bien connaître les besoins des clients. Souvent, nous appelons nos clients pour leur demander leurs plans ; nous leur demandons s'ils ont l'intention de passer une commande régulière donnée. C'est un avantage qui nous permet de travailler en douceur, même lorsque le trafic est encombré », a déclaré Salvador Ribes. 


Pour plus d'informations : 
Salvador Ribes Ibáñez, service commercial export 
Betrex España S.A.
Carrer Barranc 24
Guardamar de la Safor,
46711 Valence, Espagne 
Tél. : +34 962878080 
export@betrex.es 
www.betrex.es 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)