Patrick Larrere, Fermes Larrere :

« Nous proposons des asperges bio de janvier à mai »

A côté de l’origine landaise, les Fermes Larrere proposent également des carottes, des asperges, des courges, des patates douces et du choudou cultivés dans leur ferme de 480 hectares établie au Portugal, à Comporta, dans l’Alentejo au sud de Lisbonne. « Nous avons créé cette ferme bio au cœur d’une zone classée Natura 2000 qui a, par le passé, été incendiée et qui se situe à 4km de la mer. Ce qui est intéressant, c’est que le terroir sur lequel la ferme est implantée est très particulier et ressemble beaucoup à nos sols sableux landais. Les carottes ont donc ce goût caractéristique de celles qui sont produites ici », explique Patrick Larrere.

Si la ferme existe depuis quelques années déjà, c’est la première année que Fermes Larrere propose à ses clients des asperges dès la fin du mois de décembre : « L’intérêt en ce qui concerne l’asperge, est de la proposer sous une marque qui soit transverse aux deux origines, commune aux deux terroirs. Des terroirs qui se veulent tous deux singuliers et similaires, nous permettant ainsi de proposer en continuité de l’asperge du mois de janvier jusqu’au mois de mai. Nous restons dans un produit de saison tout en jouant avec le léger décalage de campagnes qui s’opère d’un pays à l’autre, nous permettant ainsi de rallonger la période de commercialisation. A l’échelle du marché, c’est un concept exclusif mais pour nous, cela a beaucoup de sens. Nous sommes actuellement dans une phase expectative, mais savons que certains de nos partenaires joueront le jeu », explique Patrick.

Une volonté de maîtriser sa traçabilité et son approvisionnement
En plus d’une similitude au sein des terroirs, les Fermes Larrere ont décidé de s’implanter au Portugal pour plusieurs raisons : « Avant, nous faisions de l’import sur 2-3 mois de l’année. Posséder notre propre ferme au Portugal nous permet ainsi de maîtriser une partie de nos approvisionnements. Mais cela rassure également notre clientèle en termes de qualité et de traçabilité. Par ailleurs, nous sommes toujours à la recherche de partenariats sur le long terme ».

Les légumes cultivés dans la ferme au Portugal sont destinés à un tiers au marché local, un tiers au marché français et un autre à l’européen. 

Une production portugaise qui gagne à être connue
« La production portugaise est peu connue. Mais petit à petit, les produits sont de plus en plus plébiscités car leur qualité séduit le consommateur. Le terroir est atypique et apporte une réelle plus-value en termes de goût. La production a un peu de mal à se faire une place au milieu de géants agricoles tels que l’Espagne et l’Italie, mais l’avantage aussi c’est qu’elle bénéficie d’une image vierge. L’Allemagne fait partie des marchés qui sont particulièrement intéressés par la production portugaise », explique Patrick.

A propos des Fermes Larrere
Les Fermes Larrere, ce sont 15 fermes familiales mutualisées qui se situent principalement dans la région des Landes. « Notre système de fonctionnement est semblable au modèle coopératif mais il est avant tout familial. Chacun possède sa propre ferme et on mutualise tout, des moyens de production aux outils de conditionnement ». Aujourd’hui, les trois quarts de la surface exploitée par les Fermes Larrere sont bio et la totalité des fermes situées dans les Landes sont certifiées HVE.

Pour plus d’informations :
Patrick Larrere
Fermes Larerre
Domaine du Douc
40410 Liposthey
Tél. : +33 5 58 82 39 64
Fax. : +33 5 58 82 39 98
contact@fermes-larrere.com  

Pedro Marques
BVLH
sales@bvlh.pt 
pedro.marques@fermes-larrere.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)