Les températures douces perturbent la production de légumes en Bretagne

Alors que dans les Landes, les températures douces de ces derniers temps contentent les producteurs, en Bretagne, c’est plutôt l’inquiétude qui règne. Dans la ferme bio « Carotte et feijoa », installée en Ille-et-Vilaine, les pertes de fruits et légumes sont importantes. Le propriétaire, Thomas Jagu songe à faire pousser des produits adaptés au climat du Sud de la France afin de s'adapter au réchauffement climatique.

« Devant nous les choux chinois ce mettent a fleurir dès qu'il fait trop chaud. Ils se croient au printemps, et ils veulent se reproduire. Ça compromet la récolte toute entière. On doit les récolter quand ils sont bien trapus et là ils sont en train de monter en graine », explique l’agriculteur. Déjà cet été, il a rencontré des problèmes avec sa production de tomates en raison des chaleurs trop fortes : « Dans le sud de la France, les collègues « blanchissent » les serres pour limiter la chaleur. Ce n'est pas quelque chose de courant en Bretagne, sauf qu'il fait de plus en plus chaud chez nous aussi. Ça devient compliqué ». De plus, les pucerons se développent plus facilement dans un climat doux.

Il cherche désormais à se tourner vers des cultures plus adaptées au climat du Sud de la France. Autre solution, le décalage de ses cultures de deux semaines même si cela entraîne des compromis logistiques : « Il y a un moment de culture pour chaque légume, donc on prévoit les graines pour la suivante. Le problème est que si l'on sème comme d'habitude, et que la culture d'avant a pris beaucoup d'avance et qu'on la récolte plus tôt, ça laisse un trou dans la serre. »

 


Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)