Bart Zeevenhoven, Scherpenhuizen :

« Le marché des tomates néerlandaises est bon depuis quelques semaines maintenant »

Les tomates néerlandaises cultivées sous lumière se vendent très bien cette année. C'est ce qu'affirme Bart Zeevenhoven, de la société de vente en gros néerlandaise Scherpenhuizen. « Les prix ont fortement augmenté après les fêtes de fin d'année. Les autres pays producteurs ont dû faire face à des conditions climatiques extrêmes. En raison du manque de lumière, la production des cultures a été faible. En conséquence, les prix sont élevés depuis environ quatre ou cinq semaines maintenant ».

L'augmentation de la culture de contre-saison, rendue possible grâce aux lampes HPS ou LED, joue effectivement un rôle dans le prix de la tomate néerlandaise. Bart, responsable des achats chez Scherpenhuizen, en a fait le constat. « Jusqu'à il y a quelques années, vous étiez habitués à la hausse des prix de ces tomates. Ils sont passés à 10 € à la fin du mois de janvier. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. C'est uniquement dû à l'expansion de la culture sous lumière. L'offre de tomates a considérablement augmenté ».

« Les conditions météorologiques extrêmes ne font que s'accroître dans des pays comme le Maroc et l'Espagne. Dans les années à venir, je m'attends donc à une demande accrue de tomates néerlandaises cultivées sous lumière. Ce type de cultures peut, après tout, être mieux contrôlé », déclare Bart.

Scherpenhuizen propose tout un ensemble de tomates grappes, de tomates cerises et de tomates cocktail, toutes cultivées sous lumière.

Le produit espagnol n'est pas de la meilleure qualité
« L'approvisionnement en provenance d'Espagne a été lamentable ces dernières semaines. En ce qui concerne la qualité, ces derniers temps, le produit espagnol n'a pas été le meilleur ». Il est encore difficile de juger la manière dont la saison néerlandaise commencera, selon Bart. « Le début dépend beaucoup de la situation en Espagne et au Maroc. »

« Il semble que le début de l'année soit bon pour les poivrons. Les premiers poivrons verts apparaissent maintenant sur le marché. Il y a quelques semaines, il n'y avait pratiquement plus de concombres disponibles et ils se vendaient entre 1,10 et 1,20 € pièce mais nous sommes bien conscients que le prix peut baisser tout aussi facilement. Ils se vendent maintenant à nouveau à environ 0,50 € ».

Selon l'acheteur de cette entreprise néerlandaise, il existe une demande générale dans tous les domaines. « Cela se reflète ensuite dans les prix courants. Tous les pays se portent bien. Les Pays-Bas, la Belgique, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont des cultures de grande valeur. Il y a par ailleurs une forte concurrence de l'agriculture locale de plein air dans d'autres pays européens ».

« Il s'agit de pays comme la Hongrie et la Roumanie. Dès que le temps tournera, ces pays seront les premiers à venir frapper à la porte des Pays-Bas, mais si le temps joue en leur faveur, ces pays auront eux-mêmes des productions importantes », conclut Bart.


Pour plus d'informations :
Bart Zeevenhoven
Scherpenhuizen
7 De Schakel
5651 GH Eindhoven, NL
Tél. : +31 (0) 402 495 133
b.zeevenhoven@scherpenhuizen.nl  
www.scherpenhuizen.nl  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)