Les petites productions biologiques sont une alternative

« L'agriculture actuelle est en danger d'extinction »

L'avenir s'annonce prometteur pour les petits producteurs biologiques. « Nous ne pouvons pas nous plaindre. Nous exportons vers des pays où le marché des produits biologiques est stable, comme le Danemark ou l'Allemagne », déclare Victorio Catalán, de Saltamontes Bio. « Bien que l'agriculture biologique soit plus vulnérable aux pertes, nous avons trouvé des solutions réalisables ». Par exemple, le groupe a créé une ligne de compote de première qualité, faite de fruits d'excellente qualité, mais esthétiquement impropres à la commercialisation.

« La grêle est fréquente ici à cause du temps ; elle ne peut être évitée et elle cause des dégâts esthétiques, même si le fruit est encore excellent en termes de goût et de nutriments. Pour l'instant, nous avons une gamme de compotes de poires et de pommes, mais nous sommes sur le point de lancer de nouvelles saveurs, à savoir la pêche, la prune, la cerise et aussi les fruits avec des épices. Le marché allemand a montré un grand intérêt pour cette gamme de produits biologiques », déclare Victorio.

« Les cerises biologiques espagnoles sont la clé de l'ouverture des marchés internationaux »
« Notre programme commercial est stratégique. Par exemple, avec la France, nous serons bientôt en mesure de combler les lacunes de la production avec des chambres exclusives pour les produits biologiques, ce qui nous permettra de fournir des poires jusqu'en août », déclare Victorio.

« Mais les cerises sont en plein essor et permettent d'ouvrir des marchés qui étaient auparavant perçus comme inaccessibles. Nous cultivons des cerises de montagne tardives à une altitude d'environ 800 mètres. Elles ont une peau rouge foncé et une chair rouge qui leur donnent un aspect attrayant, ainsi qu'une chair ferme et un Brix élevé. Les clients étrangers sont exigeants et veulent une gamme de variétés : prime Giant, Bing, Dorotea, Lapins, Bertrana et Sweet Heart. »

« Chaque salon des fruits et légumes a un potentiel différent »
En parlant des foires aux fruits et légumes, Victorio nous dit que, pour les petits producteurs biologiques, les foires ont tendance à être un peu inaccessibles, étant donné le temps et les ressources nécessaires. « C'est notre première année à Fruit Logistica et nous sommes vraiment satisfaits. Quelques jours seulement après le salon, nous avons déjà été contactés par de nombreux pays, dont Dubaï, le Kenya, les Émirats arabes unis, la Grèce, les Pays-Bas ou le Ghana ».

« Nous envisageons de participer à Iberia Organic Food, une foire émergente qui offre un grand potentiel de nouveaux contacts. Fruit Attraction est davantage un point de rencontre pour des relations déjà tissées et stables », déclare Victorio Catalán.


Victorio Catalán (à gauche) avec Víctor Casado au Fruit Logistica.

« Certaines variétés de poires et de pommes sont encore inconnues du consommateur »
« Nous cultivons les pommes Gala, Reinette, Ladina, Golden, Mandi, Red Chief, Fuji et Green Maiden. Mais en fin de compte, il semble que le consommateur ne consomme que les plus populaires, ou celles qui sont soutenues par beaucoup de marketing. Cependant, les caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles des inconnues sont incroyables », déclare Victorio.

« La plupart des pommes et des poires que nous exportons vont sur des marchés traditionnels comme la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark, où seules les variétés les plus connues sont consommées ».

« Pour donner un exemple, nos poires Ercolini et Blanquilla sont très attrayantes, ainsi que nos pommes Fuji. La différence de température entre le jour et la nuit dans les vallées de montagne entraîne des changements de couleur uniques du fruit, impossibles à obtenir sous d'autres climats. C'est ce qui donne au fruit son caractère unique. L'altitude la plus basse est de 530 mètres et la plus haute est d'environ 900 mètres. Les contrastes de 22 degrés entre le jour et la nuit entraînent des variations de couleur et des améliorations en termes de goût et de qualité, ce qui donne une valeur ajoutée aux fruits », explique Victorio.

« L'agriculture actuelle est en danger d'extinction »
« Jusqu'à récemment, parler d'écologie était effrayant, principalement en raison du manque de connaissances. Dans l'esprit de nombreux producteurs agricoles, travailler « sans bouteille » ressemblait à de la science-fiction. Notre force réside dans le fait d'avoir des partenaires engagés, comme Andreu Vila, technicien et professeur à l'université de Barcelone spécialisé dans l'agriculture biologique. Il nous a conseillés et nous a généreusement transmis des connaissances très précieuses qui nous ont permis d'aller de l'avant. D'autres partenaires précieux sont les techniciens de terrain Mar Anesto, Ana Juan et Ana Lafita », déclare Victorio.

Victorio évoque la situation du système agricole actuel. « Notre agriculture est en danger d'extinction, mais le label de qualité nous protège. La réalité est alarmante. Nous entendons des tronçonneuses toute la journée, celles des producteurs qui coupent leurs arbres fruitiers à pépins et à noyau. La concurrence des prix et les grandes chaînes les obligent à abandonner. De nombreux producteurs restent alors au chômage ou deviennent camionneurs, ce qui entraîne un nouveau dépeuplement. Nous espérons que personne ne pensera à acheter toutes les petites exploitations pour les standardiser et les mécaniser à grande échelle. Ce serait une grande perte, car le paradoxe est que nous survivons en étant petits et en produisant de manière biologique ».

Une histoire et le rêve de repeuplement
Saltamontes Bio a été créé par un groupe de femmes et d'hommes de la région de Calatayud responsables d'un total de 200 hectares d'arbres fruitiers biologiques. Avec une production de près de 2 millions de kilos, les partenaires de ce projet sont Fina Martínez, Víctor Casado, Alberto Estella, Victorio Catalán, Eduardo Bernal, Marisa Rubio et José Luis Herrero, mais ils espèrent poursuivre leur croissance.

« Notre rêve est d'aider cette zone non peuplée à se développer et de protéger le paysage agricole. Nous ne pouvons pas concurrencer les prix de la filière conventionnelle, mais nous pouvons vivre de notre agriculture biologique », déclare Victorio Catalán.

Pour plus d'informations : 
Victorio Catalán
Saltamontes Bio
Agriculture familiale et durable
Tél. : + 34 620 07 85 54
frut@saltamontesbio.com 
www.saltamontesbio.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)