Espagne

Des oranges aux kakis et des kakis aux avocats

Les kakis, considérés comme une alternative rentable aux oranges dans le comté de La Safor dans la province de Valence, se sont finalement révélés être un échec. Plusieurs producteurs déracinent en ce moment leurs arbres à cause du manque d'options pour vendre les fruits et des pertes générées ces dernières années. C'est maintenant l'avocat qui se présente comme la nouvelle alternative, mais le changement nécessite des investissements importants.

Selon Vicent Faro, président de l'Association des producteurs agricoles de Valence (AVA), les kakis n'ont pas eu le succès commercial escompté. « Les principaux marchés de ce fruit étaient l’Espagne et la Russie, mais le boycott russe a soudainement fait disparaître le marché étranger le plus important », explique-t-il.

Pour toutes ces raisons, de nombreux producteurs ont commencé à déraciner leurs plantations ; ils le font aussi avec les agrumes. « Beaucoup sont fatigués d'arroser les arbres ou de surveiller les parcelles. Tout coûte beaucoup d'argent. » Dans le cas des oranges, le vol de fruits est un problème de plus en plus important et les producteurs en ont assez d'investir de l'argent « pour rien ».

Dans ce contexte, les producteurs choisissent de cultiver des avocats à La Safor. « La région dispose d'emplacements adéquats pour cette culture, avec des zones exposées au sud le long de la montagne, protégées du vent », a déclaré M. Faro.

Vicent Faro met cependant en garde contre le coût du changement du système de culture. Le président de l'AVA a explique que pour qu'une parcelle d'avocats soit rentable, il fallait beaucoup d'argent. « Vous avez besoin d'au moins un demi-hectare. Le prix pour commencer la culture sur une telle parcelle s'élève à plus de 13 000 €. Il y a plusieurs étapes à suivre et toutes nécessitent un investissement important. »



Source : lasprovincias.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)