Le Mexique, la Colombie et le Sénégal importent de l'ail espagnol ; les exportations de la Chine affectées par le coronavirus

La crise sanitaire provoquée par l'apparition du coronavirus en Chine a freiné le commerce mondial de l'ail. Comme 83 % de l'ail consommé dans le monde provient de Chine, le blocage des exportations à cause du coronavirus et le refus des grandes chaînes de distribution d'introduire l'ail chinois ont entraîné une pénurie mondiale du produit. 

Un intérêt accru pour l'ail espagnol s'est donc logiquement fait sentir, en particulier pour celui produit à Cordoue, principalement dans les régions de Montalbán ou de Santaella.

D'après Miguel del Pino, président d'Ajo de Asaja, les exportations et les prix ont considérablement augmenté. En conséquence, les prix de l'ail espagnol ont augmenté jusqu'à 40 %, passant de 2 € le kilo avant l'apparition de la crise sanitaire à des prix qui se situent aujourd'hui entre 2,60 et 2,80 € le kilo, selon le calibre ou la variété.

Le Mexique, la Colombie et le Sénégal ouvrent leurs marchés à l'ail de Cordoue
Manuel Vaquero, fondateur et PDG de La Abuela Carmen, une entreprise de Cordoue, a déclaré « La crise chinoise a conduit les pays à commencer à acheter de l'ail espagnol alors même qu'ils n'avaient pas été en demande de nos produits depuis des décennies ». Le Mexique, la Mauritanie, la Colombie et le Sénégal sont quelques-uns des marchés internationaux ayant ouvert leurs portes à l'ail espagnol. Selon Manuel Vaquero, cette crise est arrivée au meilleur moment pour les producteurs de Cordoue, qui conservent encore la récolte de l'année dernière en chambre froide et qui voyaient le prix baisser puisqu'il faut d'abord vider pour être en mesure de stocker l'ail frais de la saison qui commence bientôt.

Le secteur s'attend à ce que les prix restent très élevés au début de la nouvelle campagne. « Nous pensons donc que ce sera une très bonne année pour les producteurs d'ail », a déclaré M. Del Pino. En outre, selon lui, la récolte de Cordoue, qui commence vers le 15 mai, est la plus précoce d'Europe. « L'ail frais de Chine n'arrivera pas en Europe avant le mois d'août, donc tout indique que les prix resteront très élevés ».

 

Source : sevilla.abc.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)