En Alsace, la récolte des asperges est menacée

Dans le Kochersberg, malgré le confinement imposé en France, les agriculteurs continuent de travailler dans leurs champs. En effet, l’attestation de l’État leur permet de continuer l'activité : « La nature ne s’arrête pas, on est obligé de travailler », explique Dominique Lux, producteur d’asperges à Pfettisheim.

Cependant, la récolte des asperges qui devrait avoir lieu bientôt risque d’être très perturbée : le confinement et la fermeture des frontières avec l’Allemagne empêchent les saisonniers d’origine étrangère (notamment ceux de Pologne) de venir travailler en France. « Je n’ai plus que trois ouvriers alors qu’on est habituellement cinq. Un est rentré en Pologne et l’autre n’est pas venu, » déplore le producteur. Cette récolte représente 70 % du revenu de l’exploitation. Si Dominique Lux ne trouve pas assez de personnel, la moitié du champ ne sera pas récoltée.

Économiquement parlant, cela représente un coût colossal pour le producteur : « Dix années d’exploitation seront nécessaires pour compenser une perte de cette ampleur », clame-t-il. « Les producteurs d’asperges précoces ont énormément de mal à vendre », précise-t-il. 

Les agriculteurs espèrent que l’Etat les soutiendra dans cette épreuve. Pour beaucoup, le report des charges ne sera pas suffisant : « Il y a un réel risque de faillite mais surtout de perdre notre logement », précise Dominique Lux. Il préconise un effacement des charges patronales. 

En attendant, il lance un appel afin de trouver de la main-d’œuvre rapidement.

 


Source : rue89strasbourg.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)