En ces temps de confinement les Français s’orientent désormais vers les produits frais

Alors que la population a été sommée de rester chez elle, les Français semblent désireux d’éviter de manger uniquement des pâtes durant le confinement. En effet, si on a pu craindre un temps l'apparition de pénuries sur les produits de première nécessité (riz, conserves, savons, etc), cette période semble révolue. « Nous avons trente jours de stocks dans nos entrepôts », rassure Carrefour. « Les approvisionnements sur les conserves, les pâtes, le riz, les produits infantiles, les surgelés, les produits ménagers, etc. ont été renforcés », confirme une porte-parole de Casino. « Jamais nos rayons n'ont été aussi bien garnis », assure pour sa part Michel Biéro, de Lidl.

Les gens s’orientent de plus en plus vers des produits frais : « Avec le confinement, le télétravail, la fermeture des cantines, les Français achètent beaucoup plus, et cela a un impact », explique un distributeur. Beaucoup délaissent les courses « classiques » au profit du drive et des livraisons à domicile, qui limitent le risque sanitaire. Carrefour enregistre six à sept fois plus de commandes depuis dix jours, tandis que les magasins Casino ont 25 fois plus d'inscrits sur leur application drive par rapport à la semaine dernière. Les distributeurs doivent aussi faire face à des personnes qui ne se présentent pas pour récupérer leurs commandes vu que le règlement se fait à ce moment-là (10 à 25 % des commandes chaque jour).

Au niveau des livraisons, les courses alimentaires ont bondi de 173 % au cours des 30 derniers jours (comparés aux 30 jours précédents). Cela engendre de nombreux délais pouvant aller jusqu’à un mois. De plus, il existe des « zones blanches », souvent des territoires ruraux ou périphéries de villes moyennes, où les livreurs ne se rendent pas. Dans les quartiers sensibles, il est difficile de se faire livrer : « Depuis que je me suis installée à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), plusieurs fois ma grande surface a refusé de me livrer. Il a fallu que je spécifie que j'habite dans un quartier calme pour les convaincre », explique Isabelle, secrétaire de rédaction.

Avec la fermeture des marchés, plusieurs initiatives de producteurs ont vu le jour pour mettre en contact des commerçants au bord de la faillite et des consommateurs désormais désireux de retrouver le goût des produits frais. « Maintenant que la période où ils ont stocké des pâtes et du riz par peur du confinement est terminée, les Français redemandent plus de produits frais et locaux », indique Edouard Morhange, président d’epicery.fr. Son site va désormais répertorier 1.000 commerçants en ligne contre les 400 actuels. Plusieurs communes ont aussi créé des plateformes pour répertorier les producteurs locaux désirant vendre directement aux consommateurs.

 


Source : leparisien.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)