La prime de 1 000 € promise aux salariés du groupe Casino sera versée au prorata de la présence effective

Un sentiment de déception alimente les esprits des employés des supermarchés Casino. La gratification de 1 000 € annoncée par Jean-Charles Naouri le mois dernier, dans la lignée des autres enseignes de grande distribution, sera en fait administrée au prorata de la présence effective des employés.

Le 26 mars, le groupe Casino avait annoncé que « Le PDG du groupe Casino a précisé lors de la présentation des résultats du groupe qu'il comptait bien verser une prime d'un montant équivalent à celui annoncé par ses concurrents soit environ 1 000 euros. Mais que cette prime devrait tenir compte de la contribution de chacun ». 

Le montant peut donc varier et tomber à 800 € pour un temps partiel (30 h) voire à 600 € pour un salarié à temps partiel qui aurait de surcroît pris deux semaines de congés sur les huit concernées. Nora Chemani caissière, élue au CSE et déléguée syndicale CFDT, estime que ces modalités représente une « discrimination ». « On ne parle plus d'une prime de risque mais de performance, puisque le risque pour un salarié est le même, qu'il vienne un jour ou trente », précise-t-elle. Cette prime « peau de chagrin » risque ainsi de décourager certains salariés qui « ne vont plus venir, compte tenu de ce que cela rapporte par rapport au risque encouru ». Même scénario pour les employés placés en chômage partiel qui voient leur prime amputée au prorata du temps chômé, « alors qu'ils ne l'ont pas choisi ».

Le groupe Casino indique que « dans le détail, cette prime sera donc de 1 000 € en cible pour un collaborateur à temps complet et sera modulée en tenant compte du prorata de la présence effective au travail sur les sites concernés, et ce montant cible sera proportionnellement adapté pour les temps partiels. Cette prime sera versée avec la paie du mois de mai pour tous les personnels présents au moment du versement qu'ils soient employés, ouvriers, agents de maîtrise ou cadres, CDI, CDD ou intérimaires ». Il souligne aussi que « contrairement à d'autres distributeurs, nous ne sommes jamais engagés sur un montant de 1 000 euros pour tout le monde ».

Casino n’est pas le seul distributeur a décevoir ses salariés quant à la prime promise. En effet, Auchan qui avait annoncé le 22 mars « une prime de 1 000 euros à 65 000 collaborateurs français pour saluer leur engagement dans la crise sanitaire actuelle », a précisé le 15 avril à l'AFP qu'elle serait finalement attribuée « au prorata du temps de travail effectif ».

 


Source : laprovence.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)