La filière cidricole demande de l’aide au gouvernement

Dans un communiqué de presse du 27 avril, la filière cidricole indique être fortement touchée par les mesures de confinement et demande au gouvernement des dispositifs de soutien pour son activité. 

« Les ventes de cidre, en recul en grande distribution et largement dépendantes de la consommation hors domicile (restaurants, cafés...), des circuits de proximité, du tourisme et de l'exportation, sont en baisse de près de 50 %. Les spiritueux (dont le Calvados), et les autres produits issus de la pomme à cidre sont également durement touchés. Pour certains opérateurs, les ventes sont à l'arrêt », explique l’interprofession cidricole.

Elle prévient aussi un risque « de difficultés majeures » dû aux « surplus importants que les transformateurs, en cidre comme en spiritueux, ne pourront absorber dans un marché déjà excédentaire ».

Afin de résorber ces problèmes, elle demande des mesures de dégagement du marché par le retrait de cidres (à travers la distillation industrielle, notamment) et de pommes à cidre. « Les volumes à retirer du marché sont aujourd'hui estimés à 200 000 hectolitres de cidre et 100 000 tonnes de pommes ».

En plus de mesures d'appui financier à la communication de crise telles que prévues notamment dans le cadre de FranceAgriMer, la filière réclame également que le cidre soit réinscrit sur la liste des produits à base de fruits et légumes transformés dans l'OCM Fruits et Légumes. Elle estime que le cidre « a été indûment écarté depuis quelques années alors qu'il représente la majorité des volumes et de la valorisation des pommes à cidre ».

 


Source : pleinchamp.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)