Freshfel Europe

« Nous pourrions commencer à voir l'impact sur les importations européennes dans les prochaines semaines »

Freshfel Europe, l'Association européenne des produits frais, a publié une évaluation de l'impact du COVID-19 sur le secteur des fruits et légumes frais en Europe, qui propose une analyse approfondie des implications de la crise sanitaire pour chaque étape de la chaîne d'approvisionnement.

L'étude souligne que la disponibilité de la main-d'œuvre dans la production de fruits et légumes en Europe a affecté les cultures et d'autres tâches au niveau de la récolte et de l'emballage. En outre, le ralentissement de la logistique, l'application de mesures d'urgence et les changements dans les canaux de distribution entraînent une pénurie de certains aliments et, par conséquent, une hausse des prix pour les consommateurs, comme dans le cas du concombre, des asperges et des fraises. Plus tard dans l'été, cela pourrait également affecter d'autres variétés, comme la pastèque et le melon.

La pénurie d'approvisionnement et les prix élevés de certains produits frais, ainsi que les quarantaines établies par les autorités, ont conduit les consommateurs à opter pour des produits moins périssables et à acheter leurs produits dans des supermarchés et des magasins de quartier, plutôt que dans des entreprises liées au secteur de la restauration.

Exportations
Selon le document de Freshfel, l'UE produit environ 80 millions de tonnes de fruits et légumes destinées au marché des produits frais. Sur ce volume, plus de 30 millions de tonnes sont échangées entre les États membres chaque année. Ces exportations ont été entravées par des mesures de blocage des ports et des aéroports, des quarantaines et la diminution de la main-d'œuvre disponible.

La pandémie a également affecté les exportations vers les pays non européens, qui atteignent une valeur de 5 000 millions d'euros, « qui sont essentielles pour la rentabilité du secteur des fruits et légumes frais et pour le maintien de l'équilibre du marché de produits clés, tels que les pommes, les poires, les oignons, les agrumes, les fruits à noyau et les kiwis, entre autres fruits », souligne le document.

Importations
Selon Freshfel, l'impact du COVID-19 sur les importations de produits frais en provenance de l'UE n'est pas encore visible, d'autant plus que la période de forte hausse des importations est sur le point de commencer. Ils estiment que certains problèmes d'approvisionnement, découlant des mesures d'urgence imposées pour empêcher la propagation de la maladie, commenceront à se faire sentir dans les prochaines semaines.

En 2019, l'Union européenne a importé près de 15 millions de tonnes de fruits et légumes pour une valeur de 16 milliards d'euros. Par conséquent, la continuité des opérations de production et de commercialisation des fournisseurs extracommunautaires est essentielle pour fournir aux consommateurs européens un large éventail de produits frais.

 

Source : simfruit.cl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)