Un procédé pour valoriser des produits frais difficiles à écouler

Développé en partenariat avec l’Adiv et validé par l’Anses, le procédé Osmofood pourrait bien être la solution anti-gaspillage pour les maraîchers. Déjà utilisée dans le domaine de la viande, cette technologie permet notamment de fabriquer les produits carnés de type jerky pour l’armée américaine. 

Les lignes ont été conçues par CIP Automation, filiale d’Altenov, et peuvent assurer une déshydratation douce en continue, et cela sans chauffage. Une première ligne va laminer la matière première entre deux membranes à perméabilité contrôlée. Ensuite, la bande ainsi constituée est immergée dans une solution osmotique qui extrait l’humidité de la matière première à travers les membranes. Non seulement, les propriétés organoleptiques et nutritionnelles des produits sont préservées, mais cela permet de les conserver plus longtemps.

Avec la crise liée au Covid-19 et les difficultés pour les producteurs de trouver des débouchés pour leurs fruits et légumes, ce procédé a été testé sur plusieurs matrices végétales (ananas et kiwis pour les fruits, et carottes, poivrons, concombres et tomates pour les légumes). « Pour la tomate, nous avons une clause tripartite d’exclusivité avec un opérateur économique de la tomate », précise la société CIP Automation.

Disponible à la location ou à l’achat, le procédé Osmofood est adapté à tous les types de fruits et légumes, abîmés, calibrés ou non. Il offre aussi la possibilité de pasteuriser les produits en fin de ligne. Le produit fini est une bande de fruit ou de légume stockable à température réfrigérée ou ambiante selon le rendement, le pH et l’aw finale.

 


Source : processalimentaire.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)