Qui consomme le plus de fruits et légumes en Europe ?

Selon une étude comparative réalisée avec la participation de 37 672 personnes de 21 pays européens différents et publiée le 13 mai dans le magazine PLOS ONE, certains des facteurs importants qui déterminent la consommation de fruits et légumes en Europe sont le sexe, le niveau d'éducation et l'appartenance régionale. En fait, l'étude a conclu que les femmes mangent plus sainement que les hommes, enregistrant une plus grande consommation de fruits et légumes parmi la population ayant un niveau d'éducation plus élevé.

Fossé social
L'Angleterre est le pays qui présente le plus grand écart social en termes d'achats de fruits et légumes, tandis que l'Espagne et la Turquie sont parmi ceux qui présentent le moins de différences, selon les données de 2014 de l'Office statistique européen. Aileen Robertson, professeure à la Danish Global School of Nutrition and Health et conseillère en nutrition auprès de l'Alliance européenne pour la santé publique (EPHA), estime que cela est dû au fait que ces pays peuvent produire leur propre nourriture. En outre, les populations des niveaux sociaux inférieurs vivant dans les villes ont du mal à se conformer à la recommandation de l'Organisation mondiale de la santé selon laquelle il faut manger 5 fruits ou légumes par jour.

Tonje Holte, auteur principal de l'étude et chercheur à l'université d'Agder (Norvège), estime que la Slovénie, le Portugal et l'Espagne, qui sont en tête de liste, pourraient servir d'exemple pour des pays comme la Hongrie et la Tchécoslovaquie, derniers maillons de la chaîne. « Nous n'avons pas encore démontré pourquoi, mais ma théorie est que les pays qui consomment le plus ces produits sont ceux qui ont le plus d'espace et la possibilité de les produire », a déclaré l'expert.

Écart entre les sexes
Selon Aileen Robertson, l'inégalité entre les hommes et les femmes en matière d'alimentation est très préoccupante. Les hommes ont le plus grand risque de maladies cardiovasculaires, c'est pourquoi il est nécessaire qu'ils apprennent à manger, à cuisiner et à apprécier des aliments sains dès leur enfance.

« Les enfants ne veulent que des sucreries et il faut les habituer à d'autres saveurs sinon ils ne seront jamais capables d'apprécier les aliments sains ». Par ailleurs, tous les experts consultés ont convenu qu'il était temps d'éliminer le stéréotype selon lequel les hommes doivent manger de la viande tandis que les femmes doivent manger de la salade pour soigner leur silhouette.

 

Source : elpais.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)