L’artichaut de Bretagne arrive

Depuis quelques jours, les artichauts des variétés camus, castel, petits violets et cardinal, ont fait leur apparition sur les étals des primeurs et supermarchés. Cette production succède à celle des Pyrénées-Orientales et sera disponible jusqu’en novembre.

L’an passé, 25 700 tonnes d’artichauts ont été récoltées en Bretagne, par 450 producteurs, sur 4 400 hectares du Finistère et des Côtes-d’Armor. Cela représente 80 % de la production française. L’artichaut est la troisième culture de la Bretagne, derrière la tomate et le chou-fleur.

« C’est une culture de besogneux », explique Christian Bernard. « On estime à 300 heures le travail d’un hectare d’artichauts planté de 11 000 plants contre huit pour un hectare de blé. Et encore, en tracteur », précise ce producteur de Taulé (Finistère), président de la section artichaut de Prince de Bretagne. « Il y a une fierté des producteurs à travailler l’artichaut qui réclame beaucoup d’attention », souligne-t-il. Les produits sont plantés entre mars et juin. Il faut trois ans pour obtenir une récolte optimale en termes de rendement.

Malgré l’histoire de la culture de l'artichaut en Bretagne, les surfaces ont été divisées par deux en vingt ans. Ceci est dû au travail qu’exige le produit ainsi qu'à des raisons économiques. De plus, les deux tiers des producteurs d’artichauts actuels ont plus de 55 ans et les jeunes générations s’intéressent moins à sa culture que par le passé. Même les acheteurs sont plus âgés. Le niveau de consommation (700 grammes par ménage et par an, soit environ deux têtes) stagne depuis plusieurs années.

Afin de rafraîchir l’image de l’artichaut, Prince de Bretagne développe de petits conditionnements pour inciter les petits magasins à en proposer. L’entreprise communique aussi sur les usages que l’on peut en faire (micro-onde, plancha, friteuse…).

 


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)