Les cultures de pommes en Pologne endommagées par la météo

« Ce sera une bonne, mais une dure saison cette année ! »

Une autre nuit de gel a frappé la Pologne. Le temps est défavorable depuis un certain temps déjà, ce qui aura donc un impact sur les volumes disponibles cette saison. Selon un exportateur les deux grands défis à relever seront la pandémie et la qualité des pommes. 

Les pommes polonaises sont impactées par les conditions climatiques depuis deux mois, selon Mohamed Marawan, PDG de Sarafruit. « De mars à aujourd'hui, le temps n'a pas été stable en Pologne. La nuit dernière, nous avons dû faire face à une nouvelle nuit de gel, et dans l'ensemble, les vergers de pommiers ont subi de nombreux dégâts dans deux régions spécifiques, au Nord et au Sud. Il y a eu beaucoup de destruction, surtout dans le Sud, car les bourgeons avaient déjà fleuri et se sont transformés en pommes. Et ces pommes ont commencé à tomber par terre, ce qui est très regrettable ».

La saison dernière, les pommes polonaises ont également souffert du mauvais temps avant la récolte, ce qui a entraîné des volumes très faibles, surtout par rapport à la récolte exceptionnelle de 2018. « La situation en termes de météo est similaire à celle de la saison dernière, ce qui signifie qu'il y a eu beaucoup de récoltes perdues dans l'ensemble. Nous avons également dû faire face à la grêle en mai et la sécheresse se poursuit ! Ajoutez à cela une pandémie et 2020 est déjà une année très difficile pour les pomiculteurs polonais », explique Mohamed Marawan.

La fermeture des frontières européennes constitue un autre défi. « Un autre grand problème est le manque de travailleurs en provenance d'Ukraine. La fermeture des frontières aura un impact important sur les pommes polonaises. Même en termes de qualité, car il n'y aura tout simplement pas assez de main-d'œuvre pour garantir que tout le travail soit fait correctement et à temps. Sarafruit possède heureusement son propre verger, et nous sommes à peu près protégés de toutes sortes de conditions climatiques. Nous avons des filets pour protéger les pommes de la grêle et un système d'irrigation pour faire face à la sécheresse actuelle. Cependant, à un moment donné, nous devrons commencer à acheter à d'autres exploitations et c'est là que le manque de volumes et de travailleurs entrera en jeu pour nous ».

Heureusement pour Sarafruit, la demande de ses clients égyptiens n'a pas diminué, car ils cherchent déjà à établir des contrats pour la saison à venir. « Globalement, comme la Pologne a connu une récolte exceptionnelle il y a deux saisons, nous pouvons être sûrs que les volumes totaux seront plus importants que l'année dernière. Cependant, les dégâts seront également importants, ce qui affectera grandement la qualité. Les exportations commenceront en octobre, et heureusement, certains de nos clients égyptiens ont déjà demandé un programme complet pour la saison. Bien sûr, nous attendrons de voir ce qu'il adviendra de l'ouverture des frontières, mais je suis convaincu que la saison sera bonne, mais difficile cette année ». conclut M. Marawan.

Pour plus d'informations : 
Mohamed Marawan
Sarafruit
Tél. : +48 537 935 155
office@sarafruit.eu  
www.sarafruit.eu  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)