Malgré l’autorisation, certains restaurants gardent leurs portes fermées

Si cette semaine la majorité des restaurants ont rouvert dans la Drôme et en Ardèche, certains établissements ont choisi de garder leurs portes closes. Pour eux, le protocole sanitaire n'est pas compatible avec la philosophie et la rentabilité des lieux.

Dans l’établissement Un tablier pour deux, à Valence (Drôme), Patricia et Laurent Miguet, qui travaillent des produits bio et locaux, ont choisi de ne pas rouvrir pour le moment : « on n'est pas là pour faire les gendarmes, y compris derrière les gens qui vont aux toilettes. Le restaurant, c'est quand même un lieu de convivialité, de partage », indique le maître d’hôtel. « Déjà, pour moi, le masque, c'est un premier obstacle. Si je dois faire des traçages au sol, mettre des produits industriels de partout pour se désinfecter les mains...enfin voilà, ce n'est pas notre métier. »

Afin de répondre aux normes de distanciation physique, le restaurant aurait dû diviser sa capacité par deux, soit 15 couverts alors que son seuil de rentabilité est à 25. « On amène des produits de qualité, on n'a pas des marges énormes. Déjà, en temps normal, c'est difficile d'être rentable. Là, ce n'est pas possible », précise la chef de cuisine.

S’ils n’accueillent pas le public, ils continuent néanmoins à préparer des plats à emporter pour « garder la tête hors de l’eau », confie Patricia. « On remercie tous nos clients fidèles ; ils viennent encore aujourd'hui pour nous soutenir et éviter qu'il y ait trop de casse. »

Avec l’évolution régulière des consignes gouvernementales, il est pour le moment impossible pour le couple de savoir quand ils pourront rouvrir le restaurant.

 


Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)