New York - Recherche de l'Université Cornell :

Des chercheurs américains souhaitent transformer les déchets de pommes en snack

Les chercheurs de l'Université Cornell travaillent sur des moyens de transformer les déchets de pommes en produits nutritifs et savoureux. Le processus de production du jus de pomme, des confitures et du cidre laisse derrière lui environ un tiers des fruits sous forme de déchets.

La transformation des pommes en produits alimentaires laisse de la matière : la peau, les graines, le noyau, les tiges et les tissus mous du fruit. Environ 25 à 40 % des pommes et autres fruits se retrouvent sous forme de déchets, ce qui a peu de valeur économique et pollue l'environnement.

Désormais, le département Recherche de l'Université vise à transformer les résidus en produits à grignoter et céréales, en réduisant les déchets et en créant de nouvelles opportunités économiques pour les entreprises new-yorkaises.

Syed Rizvi, professeur international d'ingénierie des procédés alimentaires à l’Université d'agriculture et des sciences de la vie, a reçu des subventions d’une valeur de 540 000 $ de la Foundation for Food and Agriculture Research et de la New York Apple Association. Un investissement de plus d'un million de dollars permettra de développer des technologies pour préserver la qualité nutritionnelle du marc de pomme et le convertir en un aliment comestible à haute teneur nutritionnelle.

Rizvi a déclaré à localsyr.com : « Le marc de pomme est une bonne source d'énergie et de nutrition, donc l'idée est de savoir comment le convertir en quelque chose de très attrayant sur le plan nutritionnel et comestible que les consommateurs seraient prêts à acheter. »

Rizvi et son équipe étudient le secteur assez prometteur des snacks. Il semblerait d’ailleurs que les enfants tirent environ un quart de leurs calories de ces produits. « Un exemple est la collation de la taille d'une bouchée comme je tiens ici, c'est un produit de très bonne qualité entièrement composé de marc de pomme et d'un peu d'amidon et de protéines ».

Environ un tiers de toutes les pommes cultivées aux États-Unis sont utilisées pour la transformation. En moyenne, l’état de New-York produit environ 240 000 tonnes de pommes qui sont transformées chaque année, ce qui donne environ 80 000 tonnes de marc.

Rizvi affirme que la durée de la saison des pommes présente un autre défi : « Une quantité énorme de marc est généré dans un court laps de temps. Nous devons donc avoir des moyens de stocker le marc et de l'utiliser au fur et à mesure. »

 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)