Un impact important sur le marché du citron transformé

Diminution de 30 % de la production de citrons en Argentine estimée pour cette année

L'incertitude liée à la pandémie et les bonnes conditions météorologiques de la seconde moitié du mois de mars ont encouragé les producteurs argentins à accélérer la récolte des citrons. Cette saison, Salix Fruits a créé une nouvelle unité commerciale « Produits transformés », et ses responsables analysent la situation actuelle concernant la commercialisation du concentré de jus de citron (LJC) et de l'huile essentielle de citron (ELO) afin de mieux planifier le reste de l'année

« Pour 2020 en Argentine, on estime une baisse de la récolte de citrons due à la sécheresse subie à la fin de l'hiver dernier et au printemps dernier, ajoutée à un été très chaud. En outre, le COVID-19 a rendu le début de la récolte très agressif, en coupant des citrons encore un peu petits », explique Daniel Calvo, responsable de Salix Foods, une nouvelle division de Salix Fruits.

C'est pourquoi une baisse de 30 % de la production est estimée pour cette année et, si ces chiffres sont confirmés, la transformation en 2020 pourrait se situer dans la fourchette de 1 / 1,1 millions de tonnes, ce qui représente une baisse très importante. En fait, selon des estimations internes, jusqu'à la fin mai, 400 000 tonnes avaient été traitées, alors que l'année dernière, à la même époque, le chiffre était de l'ordre de 500 000 tonnes.

L'impact de cette baisse sur le marché des ELO se manifeste déjà. On sait qu'environ 50 % de la production d'ELO est commercialisée par une grande société de boissons rafraîchissantes dans le cadre d'un système de prix convenu à long terme qui n'est pas soumis à l'offre et à la demande du marché. L'excédent est échangé sur le marché au comptant, qui est plus petit et dont la demande est très stable, de sorte que dans ce cas, le volume de l'offre finit par définir les prix.

En ce sens, la saison en cours montre un comportement opposé à celui des saisons précédentes. « Cette année, avec une saison normale (ou inférieure à la normale) dans l'hémisphère nord, et la baisse mentionnée en Argentine, on s'attend à ce qu'en 2020, le processus inverse des années précédentes se produise. Étant donné que le marché à prix fixe retire toujours la même quantité, la baisse ne toucherait que le marché, ce qui provoquerait une hausse des prix », explique Esteban Lazzo, spécialiste du marché ELO.

Concernant la commercialisation de LJC, la baisse du comportement de l'offre est nette, mais pas celle de la demande, qui ne s'est pas remise de l'effet COVID-19. Cependant, on observe une accommodation des prix depuis l'année dernière, qui a commencé dans une fourchette de 2200/2400 USD/tonne, elle a atteint un plancher de 1700 USD/tonne, et même pour les produits d'autres origines, elle a été payée 1500 USD/tonne. Actuellement, les opérations de petit volume sont fermées dans la fourchette de 1800/2000 USD/tonne, pour des livraisons proches.

« Les acheteurs sont en train d'évaluer la manière dont le marché réagira après le COVID-19, car la consommation a été fortement affectée par le changement des canaux de vente traditionnels - hôtels, restauration, restaurants - qui ont beaucoup souffert de la forte baisse du tourisme et des loisirs, et les achats ne sont maintenus que dans le commerce de détail où la demande n'est pas aussi forte. On parle encore peu des programmes annuels, tant en raison de l'incertitude de la demande que des prévisions de transformation dont il est question », explique Esteban Gagliardi, directeur commercial des jus de la société.

M. Calvo affirme que la crise financière en Argentine, le manque de crédit et l'arrêt du COVID-19, font qu'il est très coûteux pour les transformateurs du côté de l'offre de maintenir des stocks et que ceux qui sont en mesure d'attendre pourraient en profiter en raison d'un renforcement du marché. Du côté de la demande, le choix est le suivant : acheter moins cher maintenant et s'exposer à une baisse de la demande ou attendre l'évolution de la demande et acheter plus cher.

« L'achat précoce avec des volumes limités à des estimations réalistes semble être la meilleure solution », conclut M. Calvo.

Pour plus d'informations :
Salix Fruits
Tél. : +1 (770) 872 7824
contact@salixfruits.com 
www.salixfruits.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)